>>>Marathon gourmand de 24 h à Madrid
Photo: ©Café Comercial

Marathon gourmand de 24 h à Madrid

Prendre un petit-déjeuner dans un café centenaire, manger la meilleure tortilla d’Espagne, goûter à des tripes, choisir entre un goûter ou un verre accompagné de tapas en fin d’après-midi, puis dîner dans un restaurant étoilé au Michelin… Pour le plus grand bonheur des foodies, Madrid rend possible toutes les expériences gastronomiques en une seule journée.
L

es tables et le comptoir du Café Comercial ont été le QG des meilleurs écrivains espagnols du XXe siècle. Ouvert en 1887 sur la Glorieta de Bilbao, ce café a été le théâtre de discussions enflammées qui ont eu lieu ici, accompagnées par des cafés, des churros et autre cognacs. Après une fermeture de deux ans, il a rouvert ses portes en 2017. Une grande partie de la décoration originale a été préservée mais la carte a été totalement renouvelée. Il propose ainsi une carte pour le bar et une carte pour le restaurant, et ouvre sans interruption de 8 h 30 à 2 h du matin. Le Café Comercial est l’endroit que nous avons choisi pour commencer notre journée gastronomique à Madrid parce que cet établissement propose à manger à tout moment. Pour le petit-déjeuner, vous trouverez des plats internationaux comme des smoothies détox, des crêpes ou des œufs Bénédicte avec saumon et avocat, mais aussi d’autres spécialités plus typiques comme les churros au chocolat, le café arrosé (café arrosé de brandy, d’orujo ou d’une autre liqueur) ou la tortilla, la célèbre omelette aux pommes de terre.

 

Part de tortilla chez Casa Dani
En plus de sa célèbre portion de tortilla, Casa Dani est connu pour son généreux menu du jour.
Photo: ©Casa Dani

La tortilla fait justement partie des tapas les plus demandées à l’heure de l’apéritif dans n’importe quel bar de Madrid. Et ils en savent quelque chose chez Casa Dani, le bar le plus populaire du marché de la Paz (quartier de Salamanca), qui a été sacré meilleur bar de Madrid lors de la 4e édition des Premios de Gastronomía de la Comunidad de Madrid (prix gastronomiques de la Communauté de Madrid). Ici, 400 tortillas sont préparées chaque jour en cuisine. Élaborées avec seulement cinq ingrédients – pommes de terre agria, œufs, oignons, huile de tournesol et sel –, ses tortillas juteuses ont été élues meilleures tortillas de 2019 lors de la seconde édition du Championnat d’Espagne de tortillas. Un pari gagnant pour ce marché traditionnel mixte, qui abrite à la fois des épiceries et des petits restaurants. Un concept qui connaît de plus en plus de succès à Madrid.

 

Un autre exemple réussi de marché transformé en espace gastronomique – et même culturel –, c’est celui de San Fernando, dans le quartier de Lavapiés. Parmi les boucheries, les primeurs et les poissonneries, viennent se glisser des étals spécialisés dans la bière, les produits gourmets, le café et le thé… On trouve même une librairie qui vend des livres au poids.

 

Lobito de mar
Lobito de Mar se divise en deux parties : une paillote urbaine et un bar.
Photo: ©Grupo Dani García

Si vous avez réussi à vous modérer sur les tapas et que vous avez encore de l’appétit, vous pouvez prolonger les découvertes culinaires en vous attablant dans un restaurant. Nous vous proposons deux options : la première est 100 % typique. À La Tasquería, les abats sont à l’honneur et les tripes de vache, d’agneau ou de porc tiennent le rôle principal. Au menu, des recettes traditionnelles à base de tripes ou de pieds de porc, revisitées avec une touche d’innovation, et qui ont permis à son chef, Javier Estévez, d’obtenir sa première étoile Michelin, trois ans seulement après son ouverture dans la rue Duque de Sesto. Pour la deuxième option, rendez-vous chez Dani García, un chef qui a, lui aussi, la tête dans les étoiles avec à son restaurant à Marbella. À Madrid, il a choisi des produits provenant des meilleures criées du pays pour concevoir une carte autour des fruits de mer : ses espetos (poissons grillés embrochés sur un bâton de bois sauvage et cuits à la braise) et ses spécialités de riz « qui possèdent l’âme d’Alicante » animent la carte du Lobito de Mar, un bistrot marin situé rue Jorge Juan, où les saveurs maritimes s’invitent dans la capitale espagnole.

 

Prêt pour le quatrième repas de la journée ? Pour la fin d’après-midi, vous avez le choix : êtes-vous plutôt tenté par un goûter ou avez-vous plutôt envie de boire un verre en grignotant des tapas ? Pour une même heure, il existe deux options totalement différentes. À ce moment de la journée, prendre un goûter semble plus naturel. Au programme : un chocolat chaud ou un café, accompagné d’une touche sucrée comme un (voire deux ou trois) manolitos, des minicroissants au beurre, avec ou sans chocolat, et dont on devient facilement accro. Vous pouvez les déguster chez Manolo Pastelerías et chez Manolo Bakes. Prendre un verre avec des tapas en fin d’après-midi est un concept très nouveau à Madrid et qui fait de plus en plus d’adeptes. Quelques heures avant de sortir, vers 17 h ou 18 h, cela donne un bel avant-goût de la nuit madrilène qui vous attend. Un timing qui a rendu populaire des discothèques comme La Flaca (rue Velázquez) ou le Florida Retiro dans le parc du Retiro, où les verres sont servis à l’heure du café, avec musique flamenco en fond sonore.

 

Florida Retiro
Le Florida Retiro possède six espaces : la salle, le pavillon, la galerie, les kiosques, la terrasse et la coupole.
Photo: ©Florida Retiro

Après avoir dansé, il faut reprendre des forces. Et pour cela, direction l’un des nouveaux spots les plus en vue de Madrid : le Dspeakeasy. À l’origine de ce nouvel établissement, on trouve Diego Guerrero, le chef du restaurant DSTAgE, deux étoiles au Michelin. Au Dspeakeasy, l’ambiance est décontractée et ce lieu est devenu une référence incontournable dans le quartier de Las Salesas. Ici, pas de menu dégustation, il est possible de commander à la carte. Au choix, sardines au jambon, Morros à la langoustine… sans oublier les incontournables tomates cerises séchées avec ciboulette et framboises glacées, qui font partie des plats vedettes du cuisinier basque et connaissent leur petit succès sur Instagram. Le nouveau Dspeakeasy partage l’espace avec le Dpickleroom, un afterwork où l’on sert des cocktails et des snacks. Madrid, ville gastronomique et fêtarde, est pleine de tentations et, le risque, c’est que si l’on sait toujours à quelle heure on commence, on ne sait jamais à quelle heure on va finir.

 

Vous en voulez encore ? Jetez un œil aux profils Instagram et Facebook de Visita Madrid et découvrez tout ce qui vous attend dans la capitale

 

Articles connexes

Tout pour profiter des terrasses à Madrid en plein hiver

Un simple rayon de soleil suffit… À Madrid, la vie se passe en extérieur et l’après-repas se prolonge jusqu’à 17...

Madrid ou comment se faire plein d’amis en 24 heures

Sur un marché dans le centre-ville, au comptoir d’un bar ou dans la file d’attente d’une discothèque à la mode…...

« Entrez, il y a de la place au comptoir ! »

Vous savez quand vous commencez mais jamais quand cela va se terminer… Manger des tapas dans les bars de Madrid...

Noël dure plus longtemps à Madrid

Nulle part ailleurs dans le monde, l’esprit de Noël ne dure aussi longtemps. Lumières, festivals et événements s’enchaînent tout au...