>>>100 raisons pour partir en voyage en Malaisie
Langkawi
Photo: Fahrul Azmi/Unsplash.com

100 raisons pour partir en voyage en Malaisie

Les 99 premières raisons correspondent aux 99 îles qui composent l’archipel de Langkawi. La dernière raison (et pas des moindres) inclut les paysages, les grottes et les orangs-outans de Sarawak.
T

oute l’histoire de la Terre est écrite dans la nature des 99 îles de Langkawi, au nord-ouest de la Malaisie. C’est pourquoi l’Unesco a décerné à Langkawi le prestigieux label de Géoparc mondial en 2007, ce qui fait de Langkawi le premier Géoparc du Sud-Est asiatique. Parmi sa végétation dense se cachent des trésors naturels qui datent de plus de 500 millions d’années, des formations rocheuses et des grottes secrètes qui nous transportent dans les temps les plus anciens. Pour les découvrir, il faut se perdre dans des forêts presque vierges, se laisser bercer par les légendes locales, et oublier de regarder sa montre.

 

Langkawi SkyCab
Le SkyCab de Langkawi survole la zone la plus ancienne de l’île, la première qui a émergé de la mer.
Photo: Jesse Vermeulen/Unsplash.com

Dans l’archipel de Langkawi, le temps semble s’être arrêté. On peut admirer pendant des heures les magnifiques oiseaux exotiques qui habitent dans les forêts pluviales, et avoir l’impression qu’une seule minute s’est écoulée. On peut aussi se lancer en tyrolienne sur les arbres les plus anciens de Malaisie et effleurer l’éternité. Il existe des entreprises d’écotourisme comme Umgawa, qui est spécialisé dans ce genre d’activités. Ce dernier propose des circuits composés de ponts et de tyroliennes dans des endroits magiques comme les cascades de Telaga Tujuh (Seven Wells Waterfall). On raconte que ces cascades sont magiques, car sept fées avaient pour habitude de s’y baigner à la lumière de la lune. Elles ont disparu après qu’un chevalier ait tenté de les capturer, mais leur esprit est resté pour toujours dans ces eaux auxquelles on attribue des pouvoirs curatifs.

 

Dayang Bunting, le plus grand lac d’eau douce de l’archipel, est également bercé par la légende. Son nom signifie “le lac de la demoiselle enceinte”, en raison de la forme des collines qui l’entourent (et du fait de sa prétendue capacité à soigner l’infertilité). Dayang Bunting Marble est l’un des trois parcs géoforestiers de Langkawi, avec Kilim Karst et Machinchang Cambrian. Le premier doit son nom à la rivière Kilim et peut se parcourir facilement grâce à une plateforme en bois qui part de son embarcadère. Ici, on se promène parmi les formations karstiques et les forêts de mangroves. Une nature envoûtante où résonne le cri des macaques qui enchante les visiteurs.

 

Parc géoforestier de Kilim Karst
Kilim Karst, situé à l’est de Langkawi, est le plus grand parc géoforestier de l’archipel.
Photo: Turismo de Malasia

Pour apprécier l’immensité de Machinchang Cambrian, le mieux est d’emprunter le téléphérique de Langkawi et de voler au-dessus des cimes des arbres en essayant de distinguer toutes les nuances de vert. Côté couleurs, le bleu hypnotique de la mer d’Andaman en met plein les yeux. Le voyage se termine au sommet du deuxième pic le plus haut de Langkawi : la montagne de Machinchang. On y trouve également le SkyBridge, un pont suspendu à 700 mètres au-dessus du niveau de la mer, dont la forme incurvée offre une vue époustouflante.

 

Voyager en Malaisie sans montre permet de faire plein de découvertes. Certaines peuvent vous emmener jusqu’aux 99 îles de Langkawi ainsi que sur l’île de Bornéo, à plus de 1 200 kilomètres de distance. Vous y trouverez l’État de Sarawak, avec ses forêts pluviales et sa culture ancestrale. Il compte presque d’un million d’hectares protégés (8 % de son territoire) et abrite les paysages les plus authentiques du pays. Et le spectacle se trouve même sous terre, comme le prouvent les impressionnantes grottes du Parc national de Gunung Mulu.

 

Ce parc, inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, possède l’un des réseaux de grottes les plus denses de la planète. La plus célèbre est la chambre de Sarawak qui est la plus grande cavité souterraine connue. Ses dimensions sont impressionnantes : plus de 500 mètres de long, 415 mètres de large et 80 mètres de hauteur. De plus, elle réserve d’autres surprises comme le rafflesia, la plus grande fleur du monde, qui fleurit uniquement pendant quatre à six jours. On y trouve aussi 109 différentes espèces de palmiers.

 

Singe nasique dans le Parc national de Bako
Le Parc national de Bako abrite environ 150 singes nasiques
Photo: Joshua Stitt/Unsplash.com

Le Parc national de Gunung Mulu abrite également des millions de chauves-souris, qui sont peut-être un petit peu moins photogéniques que les très populaires orangs-outans, mais tout aussi fascinantes. Ces primates, quant à eux, sont visibles dans les arbres de la réserve naturelle de Semenggoh et du Matang Wildlife Centre, où des orangs-outans orphelins apprennent à vivre dans leur habitat naturel. On peut les voir à l’heure du déjeuner. Ceux qui souhaitent observer cet animal endémique de Bornéo et de Sumatra dans son environnement naturel doivent se rendre au parc national de Batang Ai, où résident le plus grand nombre d’orangs-outans sauvages de Sarawak.

 

Le parc national de Bako est habité par plus de 190 espèces d’oiseaux, des lézards longs de 2 mètres, des macaques, des lémuriens… La star, ici, c’est le singe nasique qui ne se trouve qu’à Bornéo. Avec sa taille de 27 km2, il abrite pourtant une végétation très variée : mangroves, jungle, plantes carnivores… Un bel échantillon de toute la variété de la biodiversité réunie dans un seul lieu !

 

Venir découvrir tout ce qui vous attend en Malaisie en 2020.

logo-malaysia-2020

 

Articles connexes

Cap sur la Malaisie pour un voyage loin de la routine

Si vous avez envie de vacances exotiques, mais que vous ne voulez pas faire comme les autres, la Malaisie est...

La plus grande grotte au monde

Au Vietnam, le petit village de Son Trach "cache" la grotte Son Doong, la grande vedette du Parc national de...

Phang Nga, la baie des secrets

Et concrètement, des agents secrets. Nous nous rendons dans la baie de Phang Nga, un territoire vierge et sauvage dont...

L’île du bonheur

Du 28 juillet au 6 septembre, l’île d’Obonjan, en Croatie, n’a qu’une seule mission : nous rendre heureux !