>>>Une baignade au bord du gouffre

Une baignade au bord du gouffre

Les Chutes Victoria sont un véritable spectacle en soi, mais les voyageurs les plus intrépides peuvent aller au-delà de la simple photographie de loin : ils peuvent se baigner dans la Piscine du Diable.
Les chutes sont situées à la frontière de la Zambie et du Zimbabwe. Avec 1708 mètres de largeur, elles sont presque deux fois plus grandes que les Chutes du Niagara et leur hauteur varie entre 80 et 108 mètres. Baptisées en 1855 du nom de la reine Victoria par l’explorateur David Livingstone, les locaux la connaissent sous le nom de Mosi- oa- Tunya, la fumée qui gronde, en allusion à l’énorme nuage de vapeur qui s’en échappe. Dans l’une de ses chutes d’eau, sur l’île Livingstone, on retrouve cette petite piscine naturelle composée d’une barrière de roches. Si l’on oubliait le précipice qui se cache derrière, on pourrait croire qu’il s’agit d’une lagune tranquille où se rafraîchir. Les courants et le bruit assourdissant de l’eau vous renvoient à la réalité.

Version XXL

Les chutes Victoria sont l'une des plus larges du monde, avec un débit de 550 millions de litres d'eau par minute.

L’époque autorisée pour s’y baigner est de fin août à janvier (la saison sèche) quand le débit du fleuve est réduit. Sinon, les baigneurs seraient précipités dans le vide du fait des forts courants. Si cela ne suffit pas à décourager les plus intrépides, il ne reste qu’à enfiler le maillot de bain et sauter… Il est inutile de rappeler que se baigner dans la Piscine du Diable est une activité risquée. Des guides autorisés sont présents à tout moment, mais cela reste une expérience réservée aux nageurs les plus expérimentés, car pour parvenir jusqu’à la piscine, il faut zigzaguer sur un petit tronçon pour éviter les courants du fleuve. Si vous êtes décidé, restez prudents et évitez les guides non autorisés.
Une fois au bord de la piscine, vous profiterez d’une expérience exclusive : observer une vue panoramique des chutes, non seulement depuis les hauteurs, mais aussi depuis les chutes en elles-mêmes. N’oubliez pas votre appareil photo aquatique, faites comme si vous n’étiez pas impressionné par le vide derrière vous, et souriez. Vous voilà donc avec votre photo de l’extrême!

Pour ceux qui ne veulent pas se mouiller

Vous pouvez voir les chutes depuis le ciel : en les survolant en hélicoptère au-dessus du Zambèze. La vue est tout aussi spectaculaire, et ce n'est pas nous qui le disons, mais bien David Livingstone, qui a affirmé que "des scènes aussi belles ont du être contemplées par les anges dans leur envol".

Il y a cinq excursions quotidiennes sur l’Île Livingstone, d’où il est possible de se baigner dans cette piscine. Les groupes sont acceptés, jusqu’à 16 personnes. Il est possible d’organiser l’excursion depuis tous les hôtels de Zambie. Mais, vu que vous avez voyagé jusqu’ici, nous vous recommandons un hôtel très spécial : The Royal Livingstone, situé au bord du Zambèze. C’est un hôtel de luxe qui, selon ses hôtes, vous transportera jusqu’à “Out of Africa”. C’est une option d’hébergement idéale, tant de par sa proximité aux chutes que pour le charme de ses chambres, dans un “cottage” exotique.

Articles connexes

Lalibela : la Jérusalem éthiopienne

Au cœur des montagnes de Lasta se trouve la cité monastique de Lalibela, dont les temples ont été sculptés dans...

« La terre ferme n’est qu’une zone de passage »

Il n’est pas disposé à vivre loin des océans. Il cherche à « découvrir de nouvelles mers » et « les cultures qui...

Voyager depuis son salon

Google Street View nous rapproche des lieux les plus éloignés de la planète sur notre écran et ce, depuis notre...

La meilleure fête au monde

Une fois par an, une ville éphémère dédiée à l’art s’installe au milieu du désert sud-africain. Son unique raison d’être...