>>>Un désert interdit aux hypertendus

Un désert interdit aux hypertendus

Soyez imaginatif et sortez donc votre appareil photo : il existe mille et une façons de photographier le Salar de Uyuni, le plus grand désert de sel au monde.
Un 4×4 se déplace sur les nuages et une femme semble imiter Mary Poppins et s’envole accrochée à son parapluie. Nous n’avons pas utilisé Photoshop, il s’agit de photos réelles prises au Salar de Uyuni, en Bolivie. Ses plus de 11000 kilomètres carrés sont remplis de paysages surnaturels qui inspirent les aventuriers créatifs du monde entier. Ce ne sont pas les seules photographies originales que vous pourrez prendre au Salar de Uyuni. Préparez votre appareil car l’incroyable devient réalité.
Cactus de l'île Incahuasi
Josef Friedhuber

Une mer de larmes

Une légende raconte que le désert de sel s'est formé à partir de la tristesse d'une femme, Tunupa, dont le mari l'a trompé pour une autre après l'arrivée de son bébé. Selon la légende, les larmes et le lait de sa poitrine se sont unis pour créer le désert de sel bolivien.

Pour atteindre le désert, il faut prendre un vol jusqu’à la ville d’Uyuni, au sud-ouest de la Bolivie. Des excursions guidées sont organisées où les 4×4 sont indispensables pour parcourir le Salar de Uyuni. C’est la communauté de Colchani qui vous souhaite la bienvenue, qui se consacre essentiellement à l’extraction de sel. En face, c’est l’immensité de la surface blanche qui s’ouvre à vous, et qui permet d’apprécier la courbure de la terre. On estime que le désert contient dix milliards de tonnes de sel.
Il y a des milliers d’années, il y avait plusieurs lacs dans la région et leur évaporation a entraîné l’esplanade blanche qu’il est aujourd’hui possible de parcourir. Mais tout n’est pas blanc : le Salar compte également des volcans, des lagunes de couleurs et jusqu’à un jardin de cactus géants, l’île Incahuasi. La Laguna Colorada, avec ses milliers de flamands, ou la Laguna Verde, aux pieds du volcan Licancabur, sont quelques-uns des nombreux trésors cachés dans ce désert blanc. On y trouve également un cimetière de chemins de fer à vapeur et même des momies de plus de 2000 ans. Les cinq momies ayant été découvertes dans une petite caverne aux pieds du volcan Tunupa, près du village de Coquesa. Si vous montez en haut du volcan, vous pouvez contempler toute l’immensité du salar du haut de ses 5432 mètres.
Tas de sel dans le désert
Les paysages, déjà bien diversifiés, changent en fonction de la saison. À la saison des pluies, par exemple, le désert se transforme en un gigantesque miroir où il est difficile de différencier le ciel de la terre. On a également parfois le sentiment d’être sur une autre planète, grâce aux petits tas de sel qui ressortent du sol et qui rappellent la surface lunaire.
Pour dormir, nous vous recommandons une expérience qui, elle aussi, a quelque chose d’extraterreste : le Palais de Sel. Il a été construit en 1998 afin que les voyageurs puissent passer la nuit dans le désert, dans un hôtel en harmonie avec la nature et le paysage qui l’entourent. Il est intégralement construit en briques de sel, des murs au mobilier. La spécialité de son restaurant est, bien entendu, le poulet au sel.
 

Articles connexes

Un arc-en-ciel sur la Terre

Des plages de sable blanc et des eaux turquoise encerclent une île où le vert prédomine malgré quelques surprises hautes...

Trop près de Kilauea

Le volcan le plus actif et le plus grand au monde coexistent en parfaite harmonie dans le Parc National des...