>>>La grimpe n'est pas réservée qu'aux courageux

La grimpe n’est pas réservée qu’aux courageux

Il existe deux types de personnes : celles qui aiment admirer une montagne d'en bas et celles qui préfèrent y monter. Puerto Rico est idéal pour s'initier à l'escalade.
Harnais, cordes, chaussures appropriées et matériel de sécurité. Le matériel technique reste ce qu’il y a de plus simple à acquérir pour s’attaquer à l’escalade. Le reste – courage, efforts et dépassement de soi – est plus difficile à trouver. Certains associent l’escalade sur roche au “scrambling”, l’ascension de montagnes rocheuses, généralement sans cordes. Mais, contrairement au “scrambling”, les mains ne servent pas uniquement au maintien de l’équilibre. Elles doivent également soutenir tout le poids du corps. L’escalade exige un grand effort physique et mental où résistance et souplesse sont constamment mises à l’épreuve.
Dans la modalité "deep water soloing", un faux pas et vous tombez dans l'eau
Jim Aikman

La sac à dos du pro

Le matériel de base de l'escalade comprend un harnais, des cordes, un casque, des mousquetons, des chaussons d'escalade, et le grigri, un élément de sécurité qui permet le blocage de la corde en cas de chute. De plus, vous aurez besoin de magnésium pour sécher la sueur de vos mains et éviter les glissades et, en cas d'urgence, une trousse de premiers soins.

Puerto Rico est la destination idéale pour améliorer sa technique ou s’initier à ce sport grâce à son climat. Les meilleurs mois pour l’escalade sont mars et avril. Il est préférable d’éviter les pluies de fin septembre, d’octobre et de décembre. Même si cela ne vous embête pas de vous mouiller, il est recommandé que les roches soient les moins glissantes possibles.
L’île possède le terrain parfait pour pratiquer les trois types d’escalade sur roche les plus populaires. Dans l’escalade sportive, on utilise des protections fixes où est accrochée la corde. L’escalade de blocs de pierre ou “bouldering” consiste à grimper sur des blocs de deux mètres de hauteur maximum. La pratique la plus risquée est le psicobloc ou “deep water soloing”. Réservée uniquement aux experts, c’est une spécialité controversée qui consiste à escalader, sans aucune mesure de sécurité, des falaises sur l’eau. La chute est amortie, au cas où.
Les beaux paysages verdoyants de Puerto Rico peuvent être une distraction
À Puerto Rico Il existe plusieurs sites pour escalader librement, mais il est toujours recommandé de le faire à deux. Il est également possible de s’engager sur des itinéraires ou dans des cours avec différentes entreprises telle que Climbing PR. Si vous ne savez pas par ou commencer, ils organisent des cours pour débutants.
Vous pouvez choisir l’une des routes établies à San Germán, Ponce, Juncos, Cayey, Ciales, ou le parc d’écotourisme Toro Verde. Les spécialités d’escalade et les niveaux de difficulté varient en fonction du lieu choisi. Bayamón possède l’une des plus grandes zones d’escalade sportive dans l’île et propose une centaine d’itinéraires au sein du Parc National Julio Enrique Monagas. Le seul point négatif est que le paysage peut vous déboussoler. Essayez de vous concentrer sur les roches.

Articles connexes

Le gardien éternel du port

Les guerres, les interdits et les batailles militaires appartiennent au passé… et la vieille ville de San Juan de Porto...

Le dernier paysage de “The Revenant”

Le tournage a pris plus de temps que prévu et la neige a fini par fondre. Il a fallu se...

Le temple perdu de Ta Prohm

Pendant des siècles, il semblait avoir disparu sous terre. Lorsqu'il a été redécouvert par l'homme, le temple le plus fascinant...

Où le Brésil ne rime pas avec samba

À la cataracte d'Iguaçu, nous n'entendons que le bruit de ses 275 jets d'eau colossaux chutant à plus de 80...