Munich__MG_4422web
L'émotion pour l'art
Munich
Texte: Guadalupe Rodríguez
Photos: Carlos Luján
Vidéo: Juan Rayos

Une overdose artistique vous attend dans la capitale bavaroise. Suivez-nous au cœur de la culture et de l’art en Europe.

Munich__MG_6087pruebasanti

Jüdisches Museum

Mu-vertical

Stadt Museum

L

ier Munich uniquement à la bière est un véritable paradoxe. Il y a un musée pour 17 500 habitants et une maison d’édition pour 5 600 personnes. “Munich est une ville relativement petite, mais la sélection de restaurants, clubs, boutiques et musées, est énorme”, assure l’entrepreneur Niels Jäger avant notre visite à l’hôtel et bar The Flushing Meadows, l’une de ses dernières initiatives. Situé dans un bâtiment industriel reconverti du quartier animé et créatif Glockenbach, c’est l’un des lieux à la mode de la ville. Comme le Goldene Bar, au musée Haus der Kunst. L’art est à la mode.

Comme Jäger le souligne la troisième plus grande ville d’Allemagne compte près de 80 musées. Réouvert en 2013, le Lenbachhaus est l’un des plus éminents. L’architecte Norman Foster a été en charge de l’élargissement du petit palais du peintre Franz von Lenbach où sont exposées les œuvres les plus connues du groupe Der blaue reiter (Le cavalier bleu). Ce mouvement artistique a commencé dans la ville au début du XIXe siècle, autour de Kandinsky et Franz Marc, désireux de rompre avec les enseignements de l’Académie des arts de Munich.

Lier Munich uniquement à la bière est un véritable paradoxe.

La capitale de l’État de Bavière cache également 170 œuvres de l’américain Cy Twombly au Musée Brandhorst. La collection privée d’Udo et d’Annete Brandhorst a une présentation de luxe au sein du bâtiment original conçu par Sauerbruch Hutton dans le quartier de Maxvorstadt. La zone, connue sous le nom de Kunstareal (Quartier de l’Art), regorge également de restaurants, surtout dans les rues Türkenstrasse et Theresienstrasse. L’origine du nom vient de la proximité de galeries et d’écoles d’art, de musées comme Alte Pinakothek, Neue Pinakothek et à la collection d’art ancien (grec, romain et égyptien) répartie sur plusieurs bâtiments néoclassiques autour de Königsplatz. Le plus grand centre d’art contemporain d’Allemagne se trouve également à cet endroit. La collection permanente de la Pinakothek der Moderne comprend une sélection d’objets iconiques de l’histoire du design industriel, de l’automobile au mobilier et appareils électroménagers.

Munich__MG_4906WEB

Städtische Galerie in Lenbachhaus

Munich__MG_5068WEB

Städtische Galerie in Lenbachhaus

Oktoberfest

La bière est officiellement considérée comme un plat en Bavière. Il existe environ 60 “beer garten”, ou brasseries en plein air, proposant de la bière des marques locales Augustiner Bräu, Hofbräu, Löwenbräu, Hacker-Pschorr Bräu, Spaten-Franziskaner Bräu, et Paulaner Brauerei. Ces marques se répartissent également les chapiteaux installées lors du festival annuel Oktoberfest. Six millions de personnes visitent alors la ville. Mais il est possible de profiter toute l’année de l’ambiance festive dans des brasseries comme Hofbräu Haus. Pour accompagner la boisson, les mets les plus typiques sont les saucisses blanches (“weißwurst”) avec moutarde douce et Bretzels, pains salés en forme de nœud.

MU5655

Munich

Mais on ne peut pas parler de design automobile sans mentionner le Musée BMW. La marque automobile y expose ses prototypes jusqu’à ses modèles historiques. L’expérience de la marque de luxe est complétée au niveau du BMW Welt, signé par l’étude COOP HIMMELB(L)AU. Consacré à l’attention au client, le bâtiment en verre, très original, permet de tester les derniers modèles commercialisés et de profiter d’un restaurant aux deux étoiles au Michelin, Esszimmer. Le complexe BMW se situe dans la zone de l’Olympiapark, siège des Jeux Olympiques de 1972. Près de l’Allianz Arena, un autre site parmi tant d’autres. Cet étonnant bâtiment conçu par les architectes Jaques Herzog et Pierre de Meuron, est le stade du F.C. Bayern.

Pinakothek der Moderne

BMW Museum

Sammlung Brandhorst

Pinakothek der Moderne

Allianz Arena

Mécènes : royauté et entreprises

La richesse des musées de la ville commence avec la dynastie des Wittelsbach, qui a gouverné le duché et, pendant un siècle, Royaume de Bavière. Son principal héritage dans la ville sont les palais-musée Residenz et Nymphenburg, ainsi que le parc ubano Englischen Garten. Ils sont également responsables d’innombrables bâtiments inspirés de l’art de Rome et de la Grèce, qui donnent à la ville un aspect classique et majestueux. Les fortunes industrielles et les grandes entreprises ont pris le relais en léguant à la ville d’importantes collections d’art et en subventionnant certains de ses musées pour que les habitants puissent en profiter gratuitement un jour par semaine.

“On dit que Munich est industrielle et riche face à une ville de Berlin pauvre mais sexy. Il est vrai que Munich est plus classique, mais elle a le charme de la modernité”, reconnaît Jordi Orts. Journaliste et guide touristique, il fait partie des 22% d’étrangers qui vivent dans une ville dont le taux de chômage est seulement de 4%.

La religion catholique, majoritaire, définit également la ville. A la place des gratte-ciels, ce sont les tours néogothiques de la Mairie, les dômes verts des tours de la cathédrale et la tour de l’église de Saint Pierre, la plus ancienne de la ville, qui définissent le “skyline” de Munich. Dans la petite église de Saint Jean Népomucène, ou Asamkirche, il y a autant de touristes admirant sa décoration rococo que d’habitants se recueillant pour prier en silence.

Munich__MG_5485pruebasanti

Asam Kirche

Munich__MG_4347WEB

Bayerische Staatsoper

L’amour pour la musique

La dévotion pour l’art se reflète également dans la rue. Les habitants de la ville n’ont pas douté à financer pendant 20 ans la reconstruction du bâtiment de l’Opéra National de Bavière, détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Théâtre, qui a été dirigé par Richard Wagner, est le plus prestigieux d’Allemagne et l’un des plus connus dans le monde entier pour la qualité de sa programmation.

“Il existe une longue tradition d’amour pour la musique classique en Bavière”, affirme Thiemo Brüll, directeur du département de musique des grands magasins Ludwig Beck. Le site de la Marienplatz offre le plus vaste éventail de CD et DVD de ce style de musique du monde. Il conserve au moins une copie de chaque titre édité. “Il y a un climat de reconnaissance pour la musique à Munich. Les artistes les plus importants viennent y jouer, les rues sont également prises par les musiciens et, au sein du magasin, nous nous efforçons de promouvoir le contact personnel avec les artistes, via de petits récitals”.

Ryan Inglis est l’un de ces musiciens. Professeur de musique en Grande-Bretagne, il se rend à Munich pour plusieurs saisons, où il enchaîne concerts dans des clubs, enregistrements et concours. Nous le retrouvons à Hofgarten, le parc du musée Residenz. Lorsqu’il n’est pas en représentation, il y joue avec une autre chanteuse hollandaise amoureuse du country et de Janis Joplin.

Adresses utiles

Rindermarkt 1
Sendlingerstraße 32
Max-Joseph-Platz 2
Am Olympia Park 2
Fraunhoferstraße 32
Platzl 9
Marienplatz 11
Zellstraße 4
Barerstraße 40
Residenzstraße 1
Theresienstraße 35a
Munich__MG_5419WEB

U-Bahn Westfriedhof

La dévotion pour l'art se reflète également dans la rue.
Munich__MG_5333web

Eisbach

‘Bella’ Italia

Munich se trouve à seulement 275 km de l’Italie. Elle est connue comme la ville italienne la plus au nord à cause de l’importante communauté italienne vivant dans la ville. Les habitants de Munich sont tellement habitués à se rendre en Italie qu’ils parlent et comprennent l’italien. Les près de mille restaurants italiens qui abondent dans la ville bavaroise contribuent également à cette fascination partagée.

Une culture mouvante

L’art est dans la rue, et au sous-sol. Les lampadaires conçus par Ingo Maurer éclairent certaines des stations de métro les plus frappantes de la ville et le courant culturel alternatif souterrain. Jordi Orts guide les touristes au travers des palaces, mais aussi au travers des quartiers les plus animés, où il souligne la rue où a vécu Freddie Mercury, le leader du groupe Queen. “Dans les années quatre-vingt, Munich a vécu une espèce de mutation autour du studio d’enregistrement Musikland. Les artistes les plus importants sont venus y enregistrer. Mais, à la chute du mur, les créateurs ont été transférés à Berlin, où les locaux étaient moins chers”, nous explique-t-il.

L’amour pour la culture n’a pas disparu. D’anciennes installations industrielles comme Import Export, Muffatwerk ou Kultfabrik accueillent maintenant une programmation variée de concerts aux différents styles, petits marchés, pièces de théâtre, expositions, récitals de poésie…

Il y a de la place pour toutes les disciplines, même une vague artificielle sur un canal de la rivière Isar pour les amateurs de surf les dimanches d’hiver. Niels Jäger le résume ainsi : “La ville a beaucoup changé ces dernières années. Munich est maintenant prête à oublier son aspect conventionnel”.

Munich__MG_4765WEB

Muffatwerk

separator-related
arrow-related

+ Passagers + Destinations

2

Malik J. Fernando

DILMAH TEA DIRECTOR
Sri Lanka
EceUnerPortada

Ece Üner

Présentatrice TV
Istanbul
Liam-Aldous-Madrid

Liam Aldous

Correspondant en Espagne du magazine Monocle
Madrid
entrevistaweb

Paolo Fanale

Chanteur d'opera
Munich
separator-related
arrow-related

Articles liés

  • Ce site intègre des cookies afin de faciliter votre navigation et celle de tiers résultant de votre utilisation dans notre site, des médias sociaux, ainsi que pour améliorer la facilité d’utilisation et la thématique avec Google Analytics. Les données à caractère personnel ne sont pas consultables. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez modifier les paramètres ou obtenir plus d’informations ici.

    Passenger 6A Magazine

    Recevez votre magazine mensuel

    Quelles destinations Passager, souhaiteriez-vous découvrir à l'avenir ?

    Merci pour votre retour !

    ?>