>>>Profession sirène
Photo: Sirenas Mediterranean Academy

Profession sirène

Briser la frontière entre la réalité et lefantasme pour donner vie à des êtres mythologiques. Dela Méditerranée au Pacifique, le mermaiding est le sport aquatique à la mode.
U
lysse demanda qu’on l’attachât à un mât du bateau, et il ordonna à ses marins de se boucher les oreilles avec de la cire pour éviter qu’ils ne succombassent aux chants ensorcelants des sirènes. Ariel rêva d’une paire de jambes pour conquérir son prince. Mais les récits et les contes de fées font peau neuve. Désormais, le mermaiding fait référence à une expression artistique et à une manière amusante de rester en forme en feignant d’être une sirène. Plusieurs écoles dans le monde offrent la possibilité de se métamorphoser en l’une d’elles. Ou dans sa version masculine, en un dieu messager des profondeurs marines, un triton.
Devenir une sirène est une bonne idée pour célébrer des enterrements de vie de jeunes filles.
Photo: Sirenas Mediterranean Academy

À la conquête des mers

La PMSA a créé l’International Mermaid Swimming Instructors Association. Cette association prétend former les futurs professionnels et favoriser la connaissance et l’expansion du mermaiding dans le monde à travers la certification de centres agréés pour enseigner cette discipline.

La Sirenas Mediterranean Academy a été créée par Susana Seuma qui reconnaît avoir toujours eu un penchant pour la mer. Après avoir utilisé l’eau à des fins thérapeutiques après un accident, elle a mis en marche cette expérience à Tarragone (Espagne).
Se mettre dans la peau d’une sirène est une question d’attitude, cependant, dans ce cas l’habit fait un peu le moine. Les costumes, aux couleurs voyantes, s’adaptent comme un gant à la partie inférieure du corps en faisant disparaître les jambes. Fabriqués avec des matériaux résistants, ils ont été pensés pour rester intacts pendant les activités réalisées dans de l’eau salée ou chlorée.
Les leçons durent environ 90 minutes.
Photo: Philippines Mermaid Swimming Academy (PMSA)
Après une conférence théorique sur les mesures générales de sécurité, les participants se jettent à l’eau. C’est le moment du baptême où l’on apprend les mouvements de base pour nager avec une queue. Cette première approche se déroule toujours dans une piscine à atmosphère contrôlée. La mer est l’étape suivante. Le perfectionnement de la technique se réalise dans l’eau salée où l’on en profite le mieux.
Toutes les écoles offrent la possibilité de commander un album-photo souvenir.
Photo: Sirenas Mediterranean Academy
« La sensation que tout le monde décrit est celle d’être un poisson. Il faut également souligner que la nageoire augmente la vitesse. Quand l’expérience est réalisée dans la mer, la liberté est l’un des qualificatifs les plus utilisés », nous explique Seuma.
Un baiser de sirène ne se donne pas à la légère. Et le faire sous l’eau demande un apprentissage. À la Sirenas Mediterranean Academy, vous apprendrez également à nager avec une queue, à contrôler votre respiration et à prouver votre style en donnant des coups de queue de dauphin.
Sillonnant l’océan Pacifique, nous arrivons à la Philippines Mermaid Swimming Academy (PMSA), une école de mermaiding pionnière. Aux Philippines, les possibilités se multiplient en raison des nombreux emplacements disponibles. Vous pouvez prolonger le conte de fées jusqu’aux plages de Batangas et Boracayoù le Scuba Mermaid est pratiqué. Dans cette discipline de la plongée, la queue est raccordée à une bouteille d’oxygène pour respirer sous l’eau.
Tonifier les fessiers et les abdominaux est une bonne excuse pour enfiler le costume coloré. Et utiliser la queue améliorerait en plus l’estime de soi grâce au pouvoir égalisateur de l’eau, selon Michelle Forsbrey, propriétaire de la Mayim Mermaid Academy de Bournemouth, sur la côte sud de l’Angleterre. Dans ce centre, le côté ludique a une grande importance, avec des chorégraphies aquatiques et des fêtes thématiques.
Éduquer dans le respect de l’environnement est un autre objectif de ces écoles. Elles développent des actions écologiques comme le nettoyage de plages, et organisent des conférences sur la diversité des fonds marins. Le but est de sensibiliser sur l’importance de préserver la nature. Si nous ne le faisons pas, les sirènes devront faire comme Ariel et demander des jambes pour sortir de l’eau.

Articles connexes

Les nouvelles îles de l’adrénaline

Célèbre pour l’observation des baleines, l’archipel des Açores est un parc multi-aventure grandeur nature, où l’on peut faire du sport,...

Les îles Caïmans sous un autre jour

Pas besoin d’être millionnaire pour aller aux Caïmans ! Bien plus qu’un paradis fiscal, les îles Caimans possèdent de nombreux atouts...

Le plus grand bateau de croisière au monde.

Avec une longueur dépassant celle de trois terrains de football, l'Harmony of the Seas se prépare à dompter les eaux...

Une promenade en amoureux

On raconte que l'amour est un chemin…comme s'il s'agissait de quelque chose de symbolique. Vous êtes sur le point de...