>>>Plongée avec les pingouins

Plongée avec les pingouins

Une des expériences de plongée les plus extrêmes est de plonger sous la glace. Si ces températures extrêmes ne vous effraient pas, vous profiterez des eaux les plus pures de la planète.
La première immersion sous la glace a été réalisée en 1902. Cet homme courageux était Willy Heinrich, un menuisier allemand qui faisait partie de l’expédition Gauss, la première d’origine allemande s’étant rendue en Antarctique. Lisa Eareckson Kelley, membre du Programme Antarctique des États Unis, constate dans son livre “The Antarctic Dive Guide” que le “ice diving”, ou plongée sous la glace, existait déjà il y a plus de 100 ans. Les plongeurs de l’époque utilisaient des combinaisons très lourdes et des casques en bronze. De nos jours, les conditions se sont énormément améliorées, avec des systèmes sophistiqués de communication, des tables de décompression, des contrôles de la température et d’autres paramètres corporels.
Les plongées sous la glace ne dépassent généralement pas les 30 minutes.

Eaux transparentes

L'un des grands attrait de l'"ice diving" est la clarté de l'eau. L'absence de vagues et la faible lumière qui est filtrée au travers de la glace entrave la croissance des algues. En outre, étant des zones "quasi vierges", elles ne sont pas contaminées par l'activité humaine.

Des ressources qui facilitent la pratique de l’une des modalités de plongée les plus extrêmes : ce qui ne change pas, c’est la température de l’eau sous la glace, qui ne dépasse généralement pas les 2 ou 3°C. Il y a des exceptions sous la barre des 0°C. Le photographe et plongeur français Alexandre Voyer s’est proposé de nager dans les eaux froides de l’Antarctique pendant deux heures, mais a dû abandonner. Le thermomètre marquait -2ºC. “Les cinq premières minutes dans l’eau ont été les pires moments, en particulier pour ma tête. Je n’avais jamais eu aussi froid”, reconnaît-il.La base McMurdo aux États-Unis, dans l’Antarctique, est considérée comme le meilleur endroit au monde pour pratiquer l'”ice diving”. On ne peut plonger que de septembre à février, étant donné que le reste de l’année, la température atteint -40 ºC. C’est sous la glace que l’on retrouve les eaux les plus claires de la planète, avec une visibilité de 300 mètres.
Au Groenland, en Suisse ou en Russie, on pratique la version la plus “pro” de cette discipline. C’est la mecque des plongeurs de haut niveau. Plonger entre les icebergs au Groenland, nager en compagnie de baleines dans les eaux glaciales de la Mer Blanche russe ou s’engager entre les tunnels de glace du lac Sassolo en Suisse ne sont pas des aventures pour tous les poumons. De fait, au Groenland, on ne vous permettra de pratiquer l”ice diving” qu’en compagnie d’un instructeur servant de guide et il est indispensable de disposer d’un certificat de plongée PADI OWA.
À McMurdo, la glace peut atteindre une épaisseur de 3 mètres.
Pour les non-expérimentés souhaitant s’aventurer pour découvrir ce qui se cache sous la glace, il existe également des solutions alternatives. De nombreuses stations de ski et de montagne introduisent cette activité dans leur catalogue d’expériences. Dans une enceinte contrôlée, elles ouvrent une petite entrée dans la glace pour des plongées contrôlées. C’est le cas de l’école Évolution 2, sur le lac de Tignes (France), qui se trouve à un peu plus de deux heures de Genève et accessible en TGV.
Les débutants sont immergés jusqu'à 20 mètres de profondeur.
À une altitude de 2 100 mètres, cette école d’immersion sous la glace acceuille aussi bien les plongeurs “amateurs”, que les experts en cours de préparation pour des expéditions polaires. Ses fondateurs se sont entraînés au Pôle Nord et au Groenland. De début décembre jusqu’à mi-avril, l’école reste ouverte et propose une plongée sécurisée et sous surveillance. L’épaisseur de la glace dans cette zone varie selon la saison, mais l’épaisseur minimum avoisine les 50 centimètres, et il vaut mieux ne pas regarder vers le haut.

Articles connexes

« La terre ferme n’est qu’une zone de passage »

Il n’est pas disposé à vivre loin des océans. Il cherche à « découvrir de nouvelles mers » et « les cultures qui...

Profession sirène

Briser la frontière entre la réalité et lefantasme pour donner vie à des êtres mythologiques. Dela Méditerranée au Pacifique, le...

Les îles Caïmans sous un autre jour

Pas besoin d’être millionnaire pour aller aux Caïmans ! Bien plus qu’un paradis fiscal, les îles Caimans possèdent de nombreux atouts...