>>>Photographier un glacier avec une précision inégalée
Photo: Mikael Buck/Sony

Photographier un glacier avec une précision inégalée

Les images du photographe Mikael Buck dévoilent la beauté des grottes du glacier islandais de Vatnajökull avec une précision encore jamais vue.
L
e Vatnajökull, deuxième glacier le plus étendu d’Europe, bouge. Chaque année, il se déplace et se déforme en créant de complexes systèmes de grottes qui durent à peine quelques semaines. « Chaque automne, nous localisons les grottes pour la saison d’hiver », racontent Einar Runar Sigurdsson et Helen Maria, les guides de l’agence Local Guide, spécialisée dans ce glacier. « Nous les repérons normalement dans différents endroits du versant sud du Vatnajökull. Certaines sont vraiment très singulières et d’autres peuvent l’être en fonction de la luminosité. Quand elles sont stables, elles peuvent être visitées, quelles que soient les conditions météorologiques. D’autres ne sont accessibles qu’avec des températures en dessous de zéro quand le sol est suffisamment gelé pour nous laisser y entrer ».
Le glacier Vatnajökull couvre plus de 8100 km2.
Photo: Mikael Buck/Sony

Un pays sous la glace

Le glacier de Vatnajökull recouvre 8 % de la surface de l’Islande. La glace recouvre plus de 100 kilomètres dans chaque direction, atteignant une épaisseur moyenne de 400 m et une altitude maximum de 900 m. Une chaîne de volcans est enfouie sous le glacier ; la dernière éruption date de 2011.

Le photographe londonien Mikael Buck a été l’un des rares privilégiés à pénétrer dans ces grottes. Son objectif, photographier la glace avec une précision tout à fait inédite. « Pour être sincère, c’est un peu comme se retrouver sur une planète extraterrestre. Les couleurs et les formes sont surprenantes », reconnaît M. Buck. « Grâce à la technologie, on a pour la première fois l’impression d’être à l’intérieur du glacier. » Pour ce faire, l’équipe de Buck, guidée par Sigurdsson et Maria, a dû recourir aux mêmes méthodes que Robert Peary pour explorer le pôle Nord. « Pour arriver jusqu’aux grottes, il nous a fallu marcher sur le glacier à raison de deux heures par jour, avec des crampons et une hache pour la glace », relate le photographe. « Le plus grand problème technique a été d’arriver aux grottes à temps. Comme nous étions en novembre, les jours étaient courts et nous devions nous dépêcher de retourner à la jeep avant la tombée de la nuit ».
Cette aventure photographique a permis de recréer l’aspect visuel des parois arrondies des grottes. Taillées par le mouvement, celles-ci ressemblent à des haches en silex du néolithique. Le glacier apparaît comme une forteresse composée de capricieux tunnels en verre d’un bleu profond. Afin de montrer l’ampleur de cette grotte majestueuse, Buck a également capturé des images de plusieurs escaladeurs locaux grimpant sur des parois de glace. Les photographies ont été prises uniquement avec de la lumière naturelle filtrant à travers les grottes. Les capteurs développés par Sony pour les appareils-photo α7R II, RX10 II et RX 100 IV (avec un premier capteur full-frame rétroéclairé alliant haute résolution et sensibilité) lui ont permis de représenter avec beaucoup de fidélité les couleurs et la texture du glacier malgré la faible luminosité. Le guide Helen Maria, qui a accompagné M. Buck, confie quant à elle : « J’ai exploré ces grottes pendant des années. C’est une opportunité vraiment merveilleuse que d’être ici. Savoir que l’on assiste à un phénomène aussi éphémère rend l’expérience encore plus spéciale. Cette série de photographies a rendu justice au glacier, et j’espère qu’elles donneront envie à de nombreuses personnes de le visiter ».
Mikael Buck est un photojournaliste avec dix ans d’expérience.
Photo: Mikael Buck/Sony
Il faut un véhicule 4x4 pour s’approcher du glacier.
Photo: Mikael Buck/Sony

Articles connexes

Se baigner dans une eau à 40 degrés en Islande

La Lagune bleue est, comme on la définie, "une oasis de détente" : eaux thermales et un balnéaire de luxe...

Un univers de glace

Langjökull est le deuxième plus grand glacier d'Islande. Into the glacier est un tunnel creusé dans ce dernier qui permet...

L’endroit où Dieu a bien voulu planter l’Ouest

L’Utah et l’Arizona se partagent la région de Monument Valley, mais celle-ci appartient pour toujours à John Ford. Car si...

« Je souhaitais faire partie du paysage »

Le photographe argentin parcourt le monde depuis plus de dix mois sur « Atenea », sa Royal Enfield. Il a...