>>>Oslo : quelques bons plans accessibles dans la ville la plus chère
Photo: Visitnorway.com

Oslo : quelques bons plans accessibles dans la ville la plus chère

Oslo, qui réapparaît sans cesse sur la liste des capitales européennes les plus chères, renferme pourtant une âme généreuse et des activités à portée de toutes les bourses : ses parcs, ses musées accessibles sur présentation de l’Oslo Pass, et ses rues avec mille ans d’histoire ou très contemporaines.
L
e souvenir le plus intense que vous garderez de votre visite à Oslo (Norvège) sera probablement celui de sculptures de Gustav Vigeland dans le parc qui porte son nom. Plus de 200 êtres humains en bronze interagissant, reflétant des émotions ou symbolisant des phases de la vie. Impossible de ne pas s’identifier à l’un d’eux. Et comme beaucoup d’autres plans mémorables, il s’agit d’une activité gratuite dans l’une des villes les plus chères du monde.
Les 200 sculptures du parc Vigeland, à l’intérieur du Frognerparken, illustrent le travail du sculpteur norvégien Gustav Vigeland ; sa maison-musée s’y trouve également.
Photo: Terje Borud - Visitnorway.com/Vigeland-museet/BONO

Dormir et manger à moindre coût

Pour dormir à Oslo, les petits budgets pourront camper dans la forêt ou sur l’île de Langøyene qui donne sur le fjord. On trouve également des campings et des pensions bon marché dans le centre. Les rues pour se restaurer à prix tout doux sont Grønland, Grønlandsleiret et Torggata.

La meilleure stratégie pour visiter n’importe quelle capitale européenne resteenfiler de bonnes chaussures et arpenter les rues. Dans la ville norvégienne, c’est la bonne méthode pour découvrir le sentier de 8 km qui longe la rivière Akerselva, entre forêts, cascades et déchets industriels, ou pour errer dans le jardin botanique gratuit, en plein centre, avec ses espèces venues du monde entier.
Dans les environs d’Oslo, le paysage (plus accueillant au printemps) a tant à offrir– entre forêts et fjords –, que le mieux est de vous procurer l’Oslo Pass (de 35 à 65 euros) qui vous permet d’utiliser les transports et d’entrer dans les musées pendant une période comprise entre 24 et 72 heures. Avec l’Oslo Pass, vous pouvez accéder gratuitement à plus de 30 musées et attractions touristiques, vous pouvez utiliser les transports en commun de manière illimitée,vous garer gratuitement, accéder aux piscines et sentiers touristiques et obtenir des réductions pour louer des vélos ou des skis.
Le musée Viking expose les embarcations vikings les mieux conservées du monde. Il y a plus d’un millénaire, leur mission était de transporter leurs propriétaires jusqu’au royaume des morts.
Photo: Swasdee / Shutterstock.com

D’île en île avec le ferry

Monter sur un navire de croisière par ses propres moyens est très facile à Oslo. Il vous suffit de posséder le ticket de transport normal pourparcourir ses fjords et ses plages, en empruntant tous les bateaux naviguant entre Rådhusbrygge 3, Hovedøya, Lindøya, Nakholmen, Bleikøya, Gressholmen et Langøyene. 

Mais que recèlent ces 30 musées ? Le plus classique, la Galerie Nationale, abrite une importante collection de peinture nordique quicommence au XIXe siècle,mais vous pouvez aussi opter pour le musée d’art contemporain. Ce qui surprend le plus à Oslo, ce sont les musées thématiques autour des auteurs attachés à la ville ; avec 28 000 œuvres dans leurs fonds, celui d’Ibsen, situé dans la maison du dramaturge, oucelui de Munch. La capitale norvégienne permet aussi d’observer un drakkar libéré des glaces (au musée Viking) ou des dioramas avec toutes les opérations militaires norvégiennes au cours de la Seconde Guerre mondiale, exposés dans un petit espace près de la forteresse d’Akershus. De plus, vous pouvez vous rendre au musée maritime, au musée folklorique, avec 155 maisons traditionnelles de tous les points du pays, aumuséede la Kon-Tiki ou au centre du Nobel de la Paix, qui est remis à la mairie.
Lefjord de Sandvika est l’une des haltespossibles si vous optez pour l’un des plans les économiques à Oslo :voyager en ferry d’île en île.
Photo: Erik Jørgensen - Visitnorway.com
Mais la ville d’Oslo est un musée en plein air qui renferme mille ans d’histoire. Et ce parcours peut aussi bien démarrer avec les vestiges médiévaux de Gamlebyen etde la forteresse d’Akershus datant de 1300, que continuer avec la grande villerenaissance de Kvadraturen et les maisonsenbois de Damstredet et Telthusbakken, des XVIIIeet XIXe siècles. Il faut ensuite aller à Grünerlokka, le quartier dans lequel Edward Munch grandit. Puis, découvrir la capitale du design qu’est Oslo, qui a envahi les bâtiments contemporains du district de Tjuvholmen, avec sa tour Sneak Peak, l’ensemble des bâtiments élevés et étroits appelé Barcode ou l’opéra d’Oslo, reconnaissable à sa nef au minimalisme viking qui semble flotter sur le fjord.

Articles connexes

Les musées itinérants de Kyoto

Chaque année depuis le IXe siècle, le festival traditionnel Gion Matsuri illumine les rues de Kyoto au Japon.

Shibuya pour les accros au shopping

Si vous aimez les gadgets technologiques, si vous suivez les tendances et êtes amateur de manga, vous vous sentirez comme...

Des requins ? Non, des collectionneurs

Miami accueille en décembre, sa semaine de l'Art 2015. Artistes, investisseurs et célébrités pour un rendez-vous renforcé puisque, cette année,...

L’Allemagne sur roues

« Être deuxième, c’est d’être le premier parmi ceux qui perdent », affirmait Ayrton Senna. L’Allemagne prend cela au pied de la...