>>>Osez une aventure d'hiver à Lofoten

Osez une aventure d’hiver à Lofoten

Il y a des îles idéales pour l'été, mais ce n'est pas le cas de la Norvège. Le froid en tire le meilleur parti.
“Une fois par an, découvrez un endroit où vous n’êtes jamais allé auparavant”. En suivant le conseil du Dalaï-lama, je débarque à Lofoten, archipel composé de sept îles au nord de la Norvège et du Cercle polaire arctique. Son climat est la première de nombreuses surprises. La température est plus douce que celle du Groenland ou de l’Alaska et le thermomètre permet une légère trêve, au-dessus de 0°. Ce phénomène est provoqué par le courant du golfe qui réchauffe Lofoten depuis les Caraïbes.
Le meilleur moment pour voir des aurores boréales en Norvège est de septembre à mars.
Photo: Visitnorway.com / AuroraBorealis.no

Comme à la maison

L'option d'hébergement la plus accueillante sont les "rorbu". D'anciennes maisons de pêcheurs à extérieur en bois. Elles ont été reconverties en hôtels conditionnés avec salon, cuisine, chambre et certaines offrent même un jacuzzi extérieur. La vue sur la mer est imprenable.

Esben et Trond travaillent depuis 15 ans sur les eaux agitées de l’Arctique, et je leur donne 60 ans. Le soleil n’a pas fait son apparition lorsqu’ils ont largué les amarres. Nous sommes partis plusieurs milles au large du port de Grunnfarnes. Ils m’invitent à pêcher. Dans un anglais parfait, ils me racontent qu’ils sont rentrés, la veille, avec trois tonnes de “skrei”, le cabillaud le plus apprécié au monde. Et le seul, parce qu’on ne peut le capturer qu’à Lofoten de février à avril, lorsque les poissons arrivent depuis la mer de Barents pour la ponte. Leur journée de travail ne se termine pas lorsque ces poissons sont piégés dans leurs filets, ils doivent ensuite les évider et les pendre sur les châssis en bois à l’air libre. Regroupés par deux, s’enlaçant inertes, plusieurs rayons de soleil les caressent, sans compassion, créant une carte postale typique qui renforce le sens de l’odorat. Il en sera ainsi pendant trois mois.
La pêche est une affaire sérieuse à Lofoten, et elle est célébrée de manière régulière. Des centaines de touristes se rendent chaque année au port de Svolvaer pour assister au Championnat du Monde de pêche du cabillaud, qui se tient les 1er et 2 avril. Le gagnant est celui qui pêche le plus gros exemplaire. Il est fascinant de voir comment Lofoten sait exploiter naturellement le secteur qui a été le moteur de son économie.
Certaines cabanes ont une isolation extra pour supporter le froid de l'hiver.

Qui a dit qu'il faisait froid ?

Tout le monde n'ose pas surfer sur les énormes vagues de Lofoten, mais pour les plus courageux, des combinaisons en néoprène ont été conçues, qui permettent de plonger même en hiver. Unstad est le meilleur endroit pour se lancer dans l'aventure, probablement sous l'œil attentif d'un phoque.

Il n’y a pas que le travail qui s’articule autour de la mer dans cet archipel norvégien, les loisirs également. “Elle plonge!”, lance le capitaine de la grande vedette que je partage avec une douzaine de personnes dans le safari sur la côte de Vesterålen. Les plus chanceux sommes arrivés à temps pour voir comment l’énorme queue de la baleine disparaît dans les profondeurs de l’océan. “Elle peut descendre jusqu’à 3000 mètres, c’est pourquoi nous ne la reverrons pas sur cet itinéraire, nous explique-t-il. Les safaris d’hiver sont organisés de novembre à mars et plusieurs entreprises garantissent l’approche de cétacés. Et si la chance n’est pas de votre coté une première fois, l’expérience est répétée ou l’argent est remboursé.
Unstad est caractérisée par des vents violents et des vagues courtes. C'est le lieu parfait pour ceux qui fuient les plages de surpeuplées de surfeurs.
Photo: Nils-Erik Bjørholt - Visitnorway.com
Mon téléphone sonne, me renvoyant à l’époque moderne. C’est une notification de Norway Lights, l'”app” qui m’indique qu’une aurore boréale est sur le point d’éclairer le village de Laukvij. Son “Polarlight Center” organise des conférences et des expositions sur les aurores. Durant quelques minutes, la magie se concrétise dans un tourbillon de verts et de violets dansant au rythme du ciel. C’est le rythme de Lofoten.

Articles connexes

Antigue-et-Barbude…les mariées

Mais quel est donc le secret pour être le pays avec le plus grand indice de mariages au monde ?...

Fogo, une île arty au bout du monde

Dans les années 1990, Fogo vivait de la pêche. Malmenée par la crise, cette petite île canadienne joue désormais la...

L’île du bonheur

Du 28 juillet au 6 septembre, l’île d’Obonjan, en Croatie, n’a qu’une seule mission : nous rendre heureux !

Le côté le plus sauvage de Cuba

La vie à Cuba ne se résume pas à La Havane et à sa jetée du Malecón. La vie du...