Off the record-10-10

Musées et chauffeurs de taxi

Le mystérieux cas du trépied disparu

“Avertissement de vague de froid polaire”. Un message Whatsapp de Carlos Luján, le photographe de l’équipe, nous a rappelé de ne pas oublier nos vêtements chauds dans nos bagages, même si nous étions alors encore à 20 degrés. “Je vais prendre mon manteau”, a dit le réalisateur Juan Rayos. Mais il s’est résisté à abandonner ses chaussures hipsters en tissu. Même en cas de neige. Et il a neigé.

La première chute de neige nous a surpris. Nous sortions du restaurant italien L’Osteria, où nous avions été dîner en hommage à Paolo Fanale. Nous avions interviewé le ténor italien quelques heures auparavant au théâtre de l’opéra dont Richard Strauss a été le directeur et où ont été lancées des œuvres de Richard Wagner. Nous avons ensuite partager avec lui un jus de fruit au bar du dernier étage de l’élégant hôtel Bayerischer Hof.

En raison du froid, il n’a pas voulu sortir sur la terrasse en dépit de sa vue incroyable sur la cathédrale. Il a préféré rester à l’intérieur, au chaud près de la cheminée, où plusieurs clients de l’hôtel prenaient du champagne, revêtus uniquement du peignoir du Spa annexe.

Grâce à ces chauffeurs de taxi de la ville de Munich

Il neigeait encore lorsque nous sommes sorti du centre culturel Muffatwerk. Les rues des environs étaient sombres et désertes. Nous cherchions comment revenir à l’hôtel le plus rapidement possible lorsqu’un taxi est apparu devant nous. C’était le même chauffeur de taxi qui nous avait emmené quelques heures auparavant.
Et cela n’a pas été la seule fois que nous avons autant apprécié un chauffeur de taxi. Un matin, nous avons oublié le trépied de l’un de nos appareils sur la place Sankt-Jakobs, face au Stadstadtmuseum et au Musée Juif.

Lorsque nous y sommes retournés après quelques heures, il était encore là. Mais le trépied voulait continuer sans nous encore un peu. Nous l’avons oublié une deuxième fois, cette même journée. Cette fois-ci, dans un taxi.

Très aimablement, le chauffeur de taxi l’a amené jusqu’au Musée Brandhorst où nous étions en plein tournage.
Grâce à ces chauffeurs de taxi de la ville de Munich qui écoutent de la musique classique à la radio. Ils méritent bien une soupe dans les petits restaurants de Viktualienmarkt ou un café et un Bretzel au beurre dans l’une des nombreuses pâtisseries Rischart réparties dans toute la ville. Parce que Munich, ça donne faim.

making5
making1
making2
making3
separator-related
arrow-related

+ Passagers + Destinations

017a

Virgilio Martínez

Chef et entrepreneur
Lima
2

Malik J. Fernando

DILMAH TEA DIRECTOR
Sri Lanka
EceUnerPortada

Ece Üner

Présentatrice TV
Istanbul
Liam-Aldous-Madrid

Liam Aldous

Correspondant en Espagne du magazine Monocle
Madrid
entrevistaweb

Paolo Fanale

Chanteur d'opera
Munich
separator-related
arrow-related

Articles liés

  • Ce site intègre des cookies afin de faciliter votre navigation et celle de tiers résultant de votre utilisation dans notre site, des médias sociaux, ainsi que pour améliorer la facilité d’utilisation et la thématique avec Google Analytics. Les données à caractère personnel ne sont pas consultables. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez modifier les paramètres ou obtenir plus d’informations ici.

    Passenger 6A Magazine

    Recevez votre magazine mensuel

    Quelles destinations Passager, souhaiteriez-vous découvrir à l'avenir ?

    Merci pour votre retour !