>>>L’îlesans paparazzis

L’îlesans paparazzis

En 1958, Lord Glenconner acheta Moustique pour 45 000 livres. Cette somme, ou plus, est celle qu’il vous faudrait aujourd’hui avancer pour passer une semaine sur cette île privée.
N
e soyez pas étonné si vous rencontrez au Basil’s Bar le prince William d’Angleterre chantant Suspicious Minds d’Elvis Presley. Essayez au moins de dissimuler votre surprise ; ce sont des choses somme toute normales sur Moustique. La famille royale britannique, Mick Jagger et Robbie Williams font partie du cercle restreint de personnes que vous croiserez sur Moustique, la plus exclusive des 32 îles de Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Pour la tranquillité de ses quelque 500 habitants et visiteurs et pour le plus grand malheur des paparazzis, Moustique est une zone d’exclusion aérienne. Mais ce n’est pas l’île des célébrités, comme on pourrait le penser, mais le lieu où ces dernières oublient pour un temps leur statut. Tommy Hilfiger y troque ainsi ses chaussures et son blazer pour des shorts et maillots.
Le prix de la location d’une villa sur Moustique varie de 5 000 $ à 75 000 $ par semaine.

Au rythme du blues

Le festival de blues de Moustique a lieu une fois par an, pendant la dernière semaine de janvier. Il s’agit de tout un événement pour les habitants de l’île qui se rendent au Basil’s Bar où des artistes locaux et internationaux se produisent. Les bénéfices de la vente du disque du festival vont à la fondation pour l’éducation Basil Charles.

L’île est gérée par l’entreprise Mustique qui réunit les propriétaires des résidences de la zone. Conçu par l’architecte suédois Arne Hasselqvist et le scénographe britannique Oliver Messel, ce projet exclusif vit le jour en 1958. Colin Tennan, troisième lord Glenconner, dont le trisaïeul inventa un processus de blanchissement qui révolutionnerait l’industrie du coton en Écosse, décrivit d’abord l’île comme« un cimetière mal entretenu ». Si son idée initiale fut de créer une plantation de coton, ses plans subirent quelques modifications. En 1960, il offrit une parcelle en cadeau de mariage à son amie la princesse Marguerite d’Angleterre ; cette dernière y construisit la villa Les Jolies Eaux. Les médias et l’aristocratie s’intéressèrent dès lors à cet archipel caribéen. L’île fut divisée en 120 parcelles qu’un groupe hétéroclite de membres de la haute société, d’artistes et de créateurs achetèrent. Du point de vue architectural, son hétérogénéité – châteaux de style français, riads marocains ou maisons d’inspiration balinaise – est un signe distinctif dans les Caraïbes.
«Sur Moustique, tout est admis» professe l’entreprise. Car il existe peu de normes sur cette île où le client peut faire ce qu’il veut, à condition de ne pas perturber la paix extérieure.
Le transport sur l’île se réalise en voiturettes de golf.
Aujourd’hui, Moustique compte 89 villas privées et deux hôtels. Le plus connu est le Cotton House, une ancienne usine de coton reconvertie. Il dispose de 19 unités d’hébergement indépendantes. Le restaurant de l’hôtel, le Veranda Restaurant, propose les meilleurs fruits de mer et poissons frais de l’île ainsi que des sushis de coco.
L’ancien moulin à sucre abrite un petit musée qui présente l’histoire de Moustique à travers des photographies et des plans
Équitation au bord de la mer, match au club de tennis ou cours de yoga sur la plage à la pointe du jour sont quelques-unes des activités que l’on peut pratiquer sur Moustique.
Si vous vous sentez à l’étroit sur cette île de 5,7 km2, les îles voisines de Bequia, Canouan et l’archipel des Tobago Cays se trouvent à une promenade en bateau. Vous pourrez plonger avec les tortues et faire un pique-nique sur la plage sur laquelle Jack Sparrow fut abandonné par son équipage dans Pirates des Caraïbes.
Moustique est le lieu où le duc et la duchesse de Cambridge fuient les rigueurs de l’hiver anglais et oùPaul McCartney passa sa troisième lune de miel dans la maison de Mick Jagger. Mais Moustique reste avant tout un site paradoxal où les princesses, les rockstars et les milliardaires payent très cher le prix de la normalité.

Articles connexes

Quand vous êtes la chambre

Vous entrez dans votre hôtel urbain et vous avez envie de vous détendre dans la nature. Grâce à la technologie...

La dernière plage déserte

L'île paradisiaque de Phi Phi Leh ressemble au décor d'un film, mais elle est bien réelle : il est possible...

Antigue-et-Barbude…les mariées

Mais quel est donc le secret pour être le pays avec le plus grand indice de mariages au monde ?...

Les îles Caïmans sous un autre jour

Pas besoin d’être millionnaire pour aller aux Caïmans ! Bien plus qu’un paradis fiscal, les îles Caimans possèdent de nombreux atouts...