>>>Le dernier paysage de "The Revenant"

Le dernier paysage de “The Revenant”

Le tournage a pris plus de temps que prévu et la neige a fini par fondre. Il a fallu se rendre au "bout du monde" pour trouver la localisation parfaite. Voici comment ils sont arrivés à Ushuaia.
“Je peux nommer 30 ou 40 séquences qui ont été les choses les plus difficiles que j’ai dû affronter”. S’immerger dans une rivière glacée ou dormir dans la peau d’un animal mort en sont quelques-unes. Pour Leonardo DiCaprio, l’effort a été récompensé sous la forme d’un Oscar.Dans la peau de Hugh Glass, c’est le protagoniste absolu du dernier film d’Alejandro González Iñárritu, une aventure épique où la lutte pour la survie s’impose coûte que coûte. Si une chose peut voler la vedette à l’acteur, ce sont bien les paysages dans lesquels se déroule l’action.
"Je vivais dans une hypothermie constante". Leonardo DiCaprio avoue que "The Revenant" a été le tournage le plus difficile de sa carrière.

Australis Kauyeken, camp de base

Iñárritu et son équipe se sont installés dans cet hôtel sur le versant du Mont Olivia. Il s'agit d'un établissement autonome construit avec des matériaux de la zone. Il est parfait pour se déconnecter : le réseau téléphonique est faible et il n'y a pas d'Internet. Il se trouve à 15 minutes du centre de ski Cerro Castor.

La plupart d’entre eux se situent à Kananaskis Country, un ensemble de parcs entourés des Montagnes Rocheuses de Calgary (Canada). Un zone vaste et sauvage, parfaite pour imiter les terres vierges où s’aventuraient les “trappeurs” du film en quête de peaux. Iñárritu recherchait un niveau maximal de réalisme. Il n’a pas voulu utiliser d’incrustations ni d’effets spéciaux et n’a filmé qu’avec la lumière naturelle. Cela a provoqué un retard dans les plans de tournage car il y a eu des jours où il n’était possible de travailler que deux ou trois heures. La nature n’a que peu à faire des dates de production et le paysage enneigé a disparu, obligeant l’équipe à rechercher une solution alternative. Cette solution est apparue à 13 000 kilmètres au sud, à Ushuaia, le lieu le plus austral au monde.
La Terre de Feu, en Patagonie Argentine, se couvre de blanc de fin juin à début octobre. L’équipe a ainsi été transférée à la zone du Mont Olivia, le pic le plus haut des montagnes d’Ushuaia, où ils ont pu tourner les scènes manquante pour compléter le long métrage. Glaciers, lacs et forêts composent un tableau aussi indomptable que celui traversé un jour par le personnage interprété par Leonardo DiCaprio. “The Revenant” remonte à l’année 1823, lorsque l’Ouest américain était encore un territoire inconnu par les colons. Bien que la production se soit installée dans la vallée du fleuve Olivia, ils auraient pu choisir les Andes Fueguinos tout proche ou le Glacier Martial, à seulement 4 km de la ville d’Ushuaia. Toute la nature qui l’entoure est conforme aux exigences du film : grandiose et à peine touchée par la main de l’homme.
Le Mont Olivia est situé à 1 326 mètres au dessus du niveau de la mer.

L'acteur globe-trotteur

Si vous aimez voyager… devenez acteur. La profession de Leonardo DiCaprio lui a fait découvrir la moitié de la planète. Dans "La Plage", il a découvert les îles Phi Phi en Thaïlande. "Blood Diamond" l'a conduit jusqu'en Afrique du Sud et au Mozambique et avec "Inception", il s'est rendu à Paris. Nous supposons qu'il voyage en avion et non en transatlantique.

“La fin du monde”, comme on appelle Ushuaia de par sa proximité à l’Antarctique, est l’un des lieux les plus attrayants de la Patagonie pour le tourisme d’aventure. Naviguer sur le Canal Beagle pour découvrir l’Île aux Oiseaux, l’Île aux loups ou l’Île du Marteau, et ses pingouins, sont certains des site les plus connus. Les amateurs de “trekking” préfèrent se perdre dans le Parc National de la Terre de Feu. Ceux qui cherchent à capturer la magie du paysage avec l’objectif, se rendront aux lacs Fagnano et Escondido. Et quand la lumière naturelle devient trop faible pour poursuivre les photos, il est toujours possible d’aller voir “The Revenant” pour continuer à profiter de la vue sur grand écran.
Les colonies de pingouins vivent sur l'Île du Marteau pendant les mois d'été, d'octobre à avril.

Articles connexes

Avec toi au bout du monde

Vous n’avez plus d’excuses : vous pouvez tenir votre promesse et emmener votre tendre moitié jusqu’à Ushuaia, en Argentine, la ville...

Chaplin’s World, le refuge suisse du vagabond

Le premier musée dédié à Charlie Chaplin, l’une des figures les plus influentes de l’histoire du cinéma, a été inauguré...

Dîtes-moi votre âge et je vous dirai comment vous voyagez

On ne voyage pas de la même manière à 20 ans ou à 50 ans et en montant en âge,...

Dracula : persona non grata

Il y a quelques années, une tentative d'ouverture du parc thématique "Draculaland" a été lancée en Transylvanie. Le projet a...