>>>Le astrotourisme, spécialité chilienne

Le astrotourisme, spécialité chilienne

Nous disposons du scénario parfait pour profiter du tourisme astronomique à deux. Des millions d'étoiles ornent le ciel du désert d'Atacama.
Un tiers des télescopes de la planète sont concentrés au nord du Chili. Le pays sud-américain concentrera près de 70% de la capacité d’observation astronomique mondiale une dois l’E-ELT installé (European Extremely Large Telescope). La raison est que le meilleur endroit au monde pour l’observation du cosmos reste le désert d’Atacama. La raison sont ses cieux, propres et dégagés sur plus de 300 jours par an. Le climat sec du désert a transformé le Chili en un laboratoire naturel pour astronomes du monde entier. Des projets comme l’E-ELT, un télescope terrestre innovant appelé à révolutionner le monde de l’astronomie, situent le pays sud-américain à l’avant-garde de cette science.
Cerro Mamalluca est le premier observatoire d'amateurs à des fins touristiques du Chili.
Photo: Felipe Cantillana, Prochile, Fundación Imagen de Chile(FICH)

L'"âme" de l'astronomie chilienne

C'est à San Pedro de Atacama que se trouve ALMA (âme, en espagnol), une installation internationale avec plus de 66 antennes de haute précision situées à 5000 m d'altitude. Le weekend, il est possible de visiter le campement où travaille le personnel de la station, via inscription préalable sur leur site Internet.

Mais l’observation des étoiles n’est pas réservée aux professionnels. Amateurs et voyageurs lèvent de plus en plus les yeux vers le ciel. L’astrotourisme est né. Le Chili dispose d’observatoires axés principalement sur le tourisme. De nombreux scientifiques ouvrent également les portes de leurs laboratoires. Même s’ils le font souvent uniquement dans la journée.
Dans l’observatoire Mamalluca, dans la vallée d’Elqui, des visites sont organisées toutes les nuits. Grâce aux explications du guide, les étoiles semblent un peu plus proches. L’immensité des galaxies, des nébuleuses et des constellations rapetissent ceux qui les observent au travers du télescope offert par l’Observatoire interaméricain Cerro Tololo. C’est l’un des plus anciens centres de l’hémisphère sud. Il a fêté son cinquantième anniversaire en 2013.
Le projet ALMA a réuni des partenaires de quatre continents.
Photo: Blas Tomic E., Fundación Imagen de Chile (FICH)
Même si elle est aujourd’hui devenue la destination préférée des astrotouristes, l’intérêt pour les cieux sur ces terres remonte à de nombreuses générations. Les peuples indigènes basaient beaucoup de leurs coutumes dans leur interprétation des étoiles et avaient leur propre système pour identifier les constellations. L’Observatoire d’Archéoastronomie Andine Paniri Caur, près de la ville de Chiu Chiu, fonde ses explications sur deux cosmovisions, celle des Atacaméniens et celle moderne, pour décrire ce monde des cieux. Ils utilisent des cartes astrales andines et un télescope de 14″ pour effectuer un voyage spatial, temporaire et mystique.
L'European Extremely Large Telescope (E-ELT) se situera à Cerro Armazones, à 3 060 mètres d'altitude.
Photo: Observatorio Europeo Austral (ESO), Fundación Imagen de Chile (FICH)
Pour ceux qui, comme les andins, n’ont pas besoin d’autres outils que leurs yeux pour profiter du manteau céleste, il existe la possibilité de camper dans le désert, dormir dans des dômes, ou même à l’air libre, dans la zone de Vicuña, dans la vallée d’Elqui. Pour les plus délicats, la meilleure option est le “glamping”, qui offre tous les avantages de dormir à l’air libre mais sans renoncer au luxe. Pour profiter, à coté d’un feu, d’un dîner avec fromages et vins chiliens et le meilleur des toits : la Voie Lactée.

Articles connexes

VSS Unity, décollage pour l’espace

C’est le scientifique Stephen Hawking himself qui a donné son nom au vaisseau spatial qui va emmener six voyageurs chanceux...

PAS DE PHOTOS

L’écriteau « Photos interdites » ou simplement« Passage interdit » est certes accroché à l’entrée. Or, dans l’esprit des photographes intrépides, cet avertissement résonne...

Santiago, c’est un coup de foudre

Certains ont besoin de temps pour connaître une ville, mais avec Santiago de Chile, il s'agira d'un coup de foudre....

Voyager depuis son salon

Google Street View nous rapproche des lieux les plus éloignés de la planète sur notre écran et ce, depuis notre...