>>>La fin du monde est en Tasmanie

La fin du monde est en Tasmanie

Three Capes Track a ouvert au public avec la promesse d'"allumer les sens". La randonnée la plus attendue par les "bushwalkers" se trouve au bord du précipice, sur la lointaine côte australienne.
Son ouverture a suscité une grande attention : près de douze mois avant son inauguration, elle a été présentée comme l’une des “expériences 2015”. C’est finalement le 23 décembre qu’a été inaugurée la randonnée Three Capes track. Les réserves étaient épuisées depuis des mois.
Cape Pillar, Cape Hauy et Cape Raoul sont les protagonistes de ce paysage aux falaises escarpées. Au bord du précipice, on comprend très vite ce qui est annoncé par Tasmania Parks and Wildlife : c’est ce qu’il y a de plus semblable à “la fin du monde”.
La route a été conçue pour avoir un impact environnemental minimum.
Photo: Tasmania Parks and Wildlife

Le véritable démon de Tasmanie

Taz, le personnage des Looney Tunes, ne lui ressemble que par son nom. Dans la vie réelle, le démon de Tasmanie marche à quatre pattes et est plutôt timide. Il n'existe qu'en captivité sur l'île de Tasmanie et c'est le plus grand loup marsupial au monde.

Il s’agit d’un parcours de 46 kilomètres entre Denman Cove et Fortescue Bay. Au total, quatre jours et trois nuits à pied entre les plus hautes falaises d’Australie. Le voyage commence à Port Arthur, une ancienne prison reconvertie en attraction touristique et Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. C’est là qu’une éco-croisière navigue jusqu’au début du circuit et les dauphins nous accompagnent pendant une partie du trajet. Sur terre ferme, il est temps de bien attacher ses lacets. La randonnée a été conçue pour être simple, avec des passerelles en bois, des marches sculptés dans la roche et des chemins en gravier. C’est la principale nouveauté : il n’est pas nécessaire d’être un professionnel du ‘trekking’ pour vivre cette aventure. Il y a très peu de cotes et, même s’il pleut, il n’y a pas de boue dans les lieux de passage. “Cette randonnée est destinée à toutes les époques de l’année” affirme fièrement le Tasmanie Parks and Wildlife Service.
On parcourt entre 10 et 17 kilomètres par jour, à l’exception du premier jour, dont le parcours est complété en à peine deux heures. Les grottes de Denman Cove et la forêt d’eucalyptus au début de la randonnée sont inoubliables. Ce sont l’antichambre de ce qui est à venir. Au cours des trois jours suivants, les falaises et la mer accompagnent la marche au bord du gouffre.”Je savais que la côte de Tasmanie était jolie, mais rien n’aurait pu me préparer à ce scénario”. Ce sont les mots du photographe/globe-trotter Michael Bonocore après avoir survolé les trois caps qui donnent leur nom à la randonnée.
Le démon de Tasmanie a été déclaré "espèce protégée" en 1941.
Photo: Bernhard Richter
C’est comme être sur une île déserte, on ne croise que quatre ou cinq personnes. Et c’est tout le charme de Three Capes Track. Seules 48 personnes peuvent accéder à la randonnée chaque jour, car c’est le nombre de places disponibles dans les cabanes pour passer la nuit. Ces constructions, équipées de tout le nécessaire, attendent les aventuriers à la fin du parcours de chaque journée. On y trouve des matelas, des ustensiles de cuisine et des prises pour charger les dispositifs. Parce que c’est bien beau d’être au bout du monde mais c’est également important de le partager avec ses amis sur Facebook.
La partie finale du projet coûtera environ 4 millions de dollars.
Photo: Tasmania Parks and Wildlife Service

Articles connexes

Une île faite à la main

L'engouement pour le Fait Maison n'est pas nouveau. Plusieurs siècles avant l'apparition de Pinterest et des didacticiels sur Youtube, le...

L’île des églises en bois

Les temples et maisons en bois de l'île de Kizhi, au nord du lac Onega, en Russie, ont gagné la...

La splendeur alpine du Grand Train Tour

Qui n'a jamais rêvé d'un itinéraire via des paysages verts, des lacs cristallins et des villages de conte ? Le...

Le romantisme, grandeur nature

La Suisse saxonne, en Allemagne, est le paradis de l’escalade libre. Cet océan de rochers et de falaises, tant admirés...