>>>L'île des églises en bois

L’île des églises en bois

Les temples et maisons en bois de l'île de Kizhi, au nord du lac Onega, en Russie, ont gagné la bataille contre le temps, le climat et l'histoire.
Survolant rapidement le lac Onega, plusieurs bateaux hydroglisseurs transportent quotidiennement des touristes de Petrozavodsk jusqu’à l’archipel de Kizhi. Les îles les plus célèbres des 1 650 îles que compte le lac Onega conservent plus de 80 églises et autres constructions en bois. Certaines datent du XIVe siècle et d’autres ont été transportées ici en provenance de plusieurs villages de la région russe de la Carélie, limitrophe de la Finlande.
Les dômes des églises doivent leur couleur au bois de bouleau ou de peuplier blanc avec lesquels ils ont été construits pièce à pièce.

D'autres églises en bois

Aux différents styles, catholiques, orthodoxes ou chrétiennes, survivantes des belles constructions religieuses en bois, elles sont réparties entre la Norvège, la Russie, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Pologne, la Roumanie et le Chili. De celles des vikings d'Urnes et Borgund, décorées avec des dragons, à celles de Maramures et Malopolska, au style gothique.

L’ensemble est un musée architectural et ethnographique de plein air protégé par l’Unesco au Patrimoine de l’Humanité. Mais c’est le Pogost (enceinte paroissiale) de Kizhi qui attire la plupart des touristes qui ont débarqué après une traversée d’un peu plus d’une heure. Les 22 dômes en bois de bouleau de l’Eglise de la Transfiguration (Preobrazhenskaya) et les neuf dômes de l’Eglise de l’Intercession surprennent de par la beauté de leur taille et l’immensité de la construction, qui remonte au XVIIIe siècle.
Les capricieuses formes décoratives taillées dans le bois de pin, la tour de l’horloge annexe, le petit cimetière et une collection de fresques et d’icônes orthodoxes complètent le charme de la visite. La raison pour laquelle ces deux églises ont été construites cote à cote est purement fonctionnelle. En hiver, il était moins cher de chauffer une petite église. C’est pourquoi certains guides les différencient comme l’église d’été et l’église d’hiver.
Les pétroglyphes d'animaux et d'êtres humains découverts sur les roches d'Izhi sont vieux de 4 000 à 6 000 ans.
Bien qu’elles aient été rénovées à plusieurs reprises au cours des XIXe et XXe siècles, leur survie semble presque magique. Il n’est pas étonnant qu’elles soient entourées de légendes. La plus connue raconte comment le chef des charpentiers a utilisé une seule hache enchantée pour construire l’Église de la Transfiguration. Une fois l’ouvrage achevé, il la lança dans le lac afin que nul ne puisse construire une église similaire. Depuis, elle repose au fonds du lac, comme l’Excalibur de la menuiserie.
S'agissant d'une région très froide en hiver, les habitants utilisaient des petites églises qu'il était plus facile de chauffer.
Les temples de Kizhi ont été construits sur une île comme mesure de protection contre les incursions des voisins suédois et polonais. Grâce à cet isolement, ils font partie de l’un des rares exemples encore en vie de l’architecture en bois, propre des zones rurales du nord de la Russie et de la Scandinavie. L’abondance de bois et la méconnaissance des techniques romaines de construction en pierre ont entraîné leur généralisation. Le domaine de la technique de construction sans clous ni marteaux a créé de beaux exemples d’architecture civile et religieuse jusqu’au XVIIIe siècle. Mais les incendies, le vandalisme et l’abandon pendant la période soviétique ont ensuite condamné de nombreux sites à la ruine.
L’île est un arrêt habituel des croisières transitant sur le canal entre Moscou et Saint-Pétersbourg. La visite à Kizhi suppose une immersion dans la vie des communautés rurales du XIXe siècle. Outre les églises, le site concentre, sur six kilomètres, maisons de campagne, moulins, ateliers, étables, granges, clochers et saunas. Tout est fabriqué en bois. S’il est vrai que toucher du bois porte chance, les visiteurs seront alors les plus chanceux.

Articles connexes

Maslenitsa, le carnaval russe

Les célébrations pour fêter l'imminente fin de l'hiver en Russie durent une semaine. Et ce ne sont pas la nourriture...

Marchez sur les eaux en Irlande

Le Sentier des Gobbins, partie de la promenade côtière de La Chaussée, ressuscite avec de nouvelles structures, tout en maintenant...

Destination en enfer

La dépression Danakil, dans la corne de l'Afrique, est l'un des points les plus chauds de la planète avec à...

À dos de serpents dans le Kerala

Au sud de l’Inde, l’eau des lacs bat au rythme des rames. Ce sont les régates des bateaux du Kerala,...