Kiren Jogi | ACTRICE ET PRODUCTRICE

« Londres est le laboratoire du monde »

Kiren Jogi est née à Birmingham, mais elle est partie vivre à Bombay, en Inde, pour conquérir Bollywood. Aujourd’hui, elle est de retour dans son pays natal. Avec sa maison de production Indian London Film Company, elle souhaite (ré)unir les deux mondes. Nous la rencontrons à Londres.

Texte: Lucía Martín | Photos: Carlos Luján | Video: Kreativa Visual

N
ous nous sommes donné rendez-vous au Southbank Centre, l’un des centres culturels les plus actifs du pays. Aujourd’hui, c’est l’effervescence car ce soir a lieu la cérémonie des BAFTA (British Academy of Film and Television Arts). L’atmosphère rappelle celle du Festival de Cannes. D’ailleurs, Kiren Jogi y était en 2008 pour assister à la projection de Veiled Existence. Elle y interprétait une Indienne qui déménageait en Grande-Bretagne. Dans la vraie vie, elle a fait le chemin inverse en quittant l’Angleterre pour Bollywood Elle a débuté à Bollywood, la plus grande industrie cinématographique du monde, avec Ghajini, une adaptation hindi de Memento de Christopher Nolan. Ce film a été le succès incontestable du box-office indien de l’année 2008. Depuis, ses tournages l’ont conduite jusqu’à Istanbul, Bangkok, Singapour et Paris.
Depuis le toit-terrasse du Southbank Centre, nous apercevons Big Ben, la grande roue London Eye et le Parlement. Kiren nous raconte que, chaque après-midi, ce jardin sur le toit est envahi par la jet-set, qui vient siroter des mojitos sur la pelouse. Ce n’est pas l’afterwork typiquement londonien, plus connu pour ses pintes au pub que pour ses cocktails et ses rooftops… mais, ici, tout est possible ! Londres possède de multiples facettes, tout comme Kiren Jogi : elle est à la fois actrice, réalisatrice, productrice et scénariste. Actuellement, elle est plongée dans une série télévisée qui ressemble beaucoup à son parcours : c’est l’histoire d’une actrice anglaise d’origine indienne qui dirige une maison de production bollywoodienne en Angleterre. « C’est un peu autobiographique, sauf que moi, je ne suis pas aussi folle qu’elle », explique-t-elle en riant.
La fusion entre ces deux mondes a marqué la carrière de Kiren Jogi. Sa maison de production Indian London Film Company se nourrit aussi de ce mélange de cultures, comme l’annonce sa présentation audacieuse : « C’est l’union parfaite entre l’Orient et l’Occident, dans un mariage qu’aucun père ne pourrait refuser. » Pour Kiren Jogi, Londres serait la variante polygame de ce mariage. « Ici, l’Orient fusionne avec l’Occident, l’Amérique, l’Inde, l’Europe, la Chine… C’est le laboratoire du monde. » Pour découvrir ce Londres multiculturel, Kiren sait bien ce qu’il faut faire : « Voyagez. Consacrez une journée à découvrir la périphérie. Vous y retrouverez des petites villes et des communautés dont les habitants viennent des quatre coins de la planète. Vous découvrirez une ville du monde. »
Kiren Jogi
Et quel est l’aspect qui la fascine le plus dans la capitale anglaise ? « Londres inspire toute personne créative. Il y a du monde partout et beaucoup d’énergie dans l’air : dans ses monuments, dans ses sites touristiques, dans son architecture, dans ses théâtres et jusque dans le plus petit café de quartier… » Et lorsque nous nous parlons, on aperçoit à l’arrière-plan une perspective qui lui donne raison : à gauche, le Londres classique et monumental, qui fascine les touristes de toutes les nationalités. À droite, le Londres sophistiqué, celui des galeries d’art et des gratte-ciel design. Nous la mettons dans l’embarras en lui demandant de choisir un plan qui capte l’essence de ce Londres effervescent et protéiforme. « Je pense que South Bank résume bien cette vision de la ville : l’ambiance cosmopolite et traditionnelle, la culture, la vitalité… Vous avez ici le National Theatre, le Parlement et les sites touristiques. Tout cela au même endroit ! »
London Eye y Westminster Palace
Woody Allen avait déjà choisi South Bank (la rive sud de la Tamise) pour Match Point. L’actrice Katrina Kaif s’est promenée pieds nus sur le Millenium Bridge dans Namastey London… Chaque année, Londres sert de décor à de nombreux longs-métrages. Au programme, des classiques comme Coup de foudre à Notting Hill ou Bridget Jones et, plus récemment, La Chute de Londres, un film d’action avec Gerard Butler et Morgan Freeman. Mais la capitale anglaise ne se contente pas de triompher à Hollywood, c’est également la destination préférée des réalisateurs de Bollywood en Europe. Selon Kiren, les raisons sont évidentes : « Quand vous tournez un film à Londres, l’amour est l’argument principal, en particulier pour ceux de Bollywood. La ville a cette saveur inédite et rafraîchissante, qui invite à tomber amoureux. »
Son histoire avec Londres est une idylle qui dure : elle y a vécu pendant les mois de représentation d’Anita and Me, joué au Theatre Royal Stratford East. « Participer à une telle aventure fut une expérience fantastique. Londres a toujours été comme un grand théâtre. Par exemple, dès que vous entrez dans le métro, tout tourne autour du théâtre. Les murs sont tapissés par des centaines d’affiches, des plus petits spectacles aux plus grandes productions. » C’est aussi le cas dans le West End, où nous nous sommes promenés après notre entretien. Le soleil tape, mais Kiren garde toujours le sourire : « Il fait moins chaud qu’à Bombay », affirme-t-elle, tout en avalant un café glacé.
River Thames

Même si elle retourne souvent à Bombay, quand elle est à Londres, elle prend toujours le temps de faire un tour à Southall. Un quartier qu’elle surnomme « la petite Inde de Londres ». Quand nous lui demandons quel est le restaurant indien le plus authentique, elle nous confie en riant qu’elle n’en a trouvé aucun. Pourtant, on compte plus de 9 000 restaurants indiens en Grande-Bretagne, soit deux Indiens pour un restaurant chinois ! Néanmoins, elle nous donne quand même une piste : Broadway Street, à Southall. « En descendant cette rue, vous pouvez goûter aux jalebis, un dessert indien typique, et retrouver toutes les saveurs de Bombay, de Delhi et du Pendjab. » Pour une personne aussi créative que Kiren, la cuisine est également une source d’inspiration : « Tout ce qui croise mon chemin m’inspire, surtout à Londres. »

Adresses utiles
Beldevere Road, London SE1 8XX
Upper Ground, South Bank, London SE1 9PX
Gerry Raffles Square, London E15 1BN
Autres passengers 6A
Virgilio Martínez
Chef et entrepreneur
« Lima est une ville à dévorer »
Lire l’interview >
Kathrin Ernest
Monitrice de kitesurf
« Maurice offre le contraire d’un rythme de vie effréné »
Lire l’interview >
Liam Aldous
CORRESPONDANT EN ESPAGNE DU MAGAZINE MONOCLE
“Madrid est sur le point de vivre un autre renouveau”
Lire l’interview >