>>>Hangzhou, la ville verte de Chine

Hangzhou, la ville verte de Chine

La capitale du Zhejiang peut se vanter d’être la ville la plus respectueuse de l’environnement de Chine. Et elle a des arguments de poids avec ses nombreux parcs et son lac de l’Ouest.
A
vec l’un des principaux réseaux de location de vélos au monde, répartis dans 2700 stations, Hangzhou cultive son profil de ville verte.Ici, on donne la préférence aux arbres plutôt qu’aux gratte-ciel. Un effort qui lui a valu plusieurs récompenses internationales (dont une reconnaissance de l’ONU), et la création d’espaces comme le Green Building Museum.
Pour rester un modèle de ville durable, l’un des plus grands défis de Hangzhou est de gérer les nombreux touristes qu’elle reçoit : 100 millions de visiteurs par an, en majorité des Chinois. Certaines rues et zones sont donc protégées, comme les environnements naturels des alentours. Hangzhou résiste ainsi à la fièvre “développementiste” à laquelle ont succombé les autres villes chinoises. C’est pourquoi on la surnomme le « paradis sur Terre ». Au XIIIe siècle, Marco Polo la considérait déjà comme « la ville la plus splendide du monde ». À l’époque, avec un million d’habitants, Hangzhou était l’une des villes les plus peuplées de la planète. Aujourd’hui, même si elle abrite 9 millions d’habitants, un chiffre qui n’est pas négligeable, Hangzhou est largement dépassée par les métropoles voisines. À titre d’exemple, on recense 22 millions de résidents à Pékin, la capitale du pays.
L’automne est la meilleure saison pour visiter la ville.

À la découverte du lac de l’Ouest

Pour découvrir le lac, on peut enfourcher un vélo ou monter dans une barque en bois. Quand vous passerez en ramant sous l’un de ses ponts, il est possible que vous rencontriez des mariés se faisant tirer le portrait le jour de leur mariage. C’est aussi une destination phare pour les lunes de miel.

Située à moins d’une heure en train de Shanghai, sur les rives du Qiantang, Hangzhou reste l’une des principales villes de la République de Chine. Le lac de l’Ouest est son attraction touristique la plus célèbre. En Chine, plus d’une trentaine de lacs portent le même nom, mais la plupart ont été « baptisés » ainsi en l’honneur de celui de Hangzhou, véritable oasis parmi les gratte-ciel. Avec une superficie de plus de 6 km2, il a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 2011. Le lac ne fut pas conçu comme tel avant le VIIIe siècle, quand un marécage proche fut drainé et que plusieurs îles et passages furent créés avec la terre qui restait. À partir de cet instant, il commença à se structurer avec des saules et des pagodes autour.
Le lac de l’Ouest a beaucoup inspiré les poètes chinois. Su Dongpo le comparait à une jeune fille dont la beauté était rehaussée par sa robe. L’écrivain finit par devenir gouverneur et il construisit un pont portant son nom, Su, au XIe siècle. Près de mille ans plus tard, le lac de l’Ouest est l’un des circuits vedettes de Hangzhou pour faire du vélo. Le principal itinéraire emprunte les collines arborées au sud du lac. D’autres, quant à eux, passent par les plantations de thé, qui est la culture majoritaire autour de la ville. D’ailleurs, le thé est l’un des autres atouts qui fait la renommée de Hangzhou. Du thé vert, bien évidemment.
La périphérie de Hangzhou comporte de nombreuses terres cultivées.
Photo: Zhao jian kang / Shutterstock.com
L’accès aux jardins est gratuit.
Photo: faungg's photos via VisualHunt.com / CC BY-NC-SA

Articles connexes

Le charme (gastro) de Shanghai

Deguster un panier de "xiao long bao", les bouchées à la vapeur farcies de viande de porc, est un rite...

Destination en enfer

La dépression Danakil, dans la corne de l'Afrique, est l'un des points les plus chauds de la planète avec à...

Avec toi au bout du monde

Vous n’avez plus d’excuses : vous pouvez tenir votre promesse et emmener votre tendre moitié jusqu’à Ushuaia, en Argentine, la ville...

Voyager en couleur

À l'école, on nous enseigne que l'eau est incolore, mais les lacs du volcan Kelimutu vous en feront sérieusement douter.