>>>Macao sort le grand jeu
Photo: Nattee Chalermtiragool / Shutterstock.com

Macao sort le grand jeu

Des airs de Las Vegas, une ambiance qui rappelle Lisbonne… Bienvenue à Macao, en Chine, une ville XXL où tous les excès sont permis.
Chaque année, ce sont 44 milliards de dollars qui sont misés dans la ville chinoise de Macao, soit sept fois plus qu’à Las Vegas ! Macao remporte donc haut la main le titre de capitale mondiale des jeux de hasard. S’étendant sur une petite superficie d’à peine 30 km2, on n’y compte pas moins de 32 casinos !
Parmi eux, l’imposant hôtel-casino Grand Lisboa. D’une hauteur de 261 mètres, ce bâtiment de 47 étages domine toute la ville. Ici, le jeu est roi avec 230 tables de jeu de hasard et 800 machines à sous. Dans le hall d’entrée, « The Star of Stanley Ho » brille de mille feux. Cette pierre précieuse de 218,08 carats (46,62 grammes) est le plus gros diamant coussin du monde. Côté gastronomie, l’hôtel Grand Lisboa accueille 3 restaurants étoilés au Guide Michelin.
Le coût total de The 13 est estimé à 1,4 milliard de dollars.
Photo: The 13

La Venise asiatique

Macao a aussi des airs d’Italie. The Venetian Macao est le plus grand resort d’Asie. Ce gigantesque complexe comprend un hôtel de 3 000 chambres. La plus grande suite offre un espace de 355 m2. Son esthétique s’inspire de Venise, avec des répliques de ses canaux et de ses icônes architecturales.

Macao est la ville de tous les excès. Envie de sensations fortes ? C’est ici que l’on peut s’offrir une activité unique au monde : un saut à l’élastique à 233 mètres de hauteur. C’est le bungy jumping le plus haut de la planète ! Rendez-vous avec Wang, qui va s’élancer depuis le dernier étage de la Tour Macao. « L’émotion ressentie en sautant dans le vide ressemble à celle ressentie quand dépose 10 000 dollars sur une table », déclare Wang tout en vérifiant son harnais de sécurité.
Le jeu traverse une mauvaise passe dans le Las Vegas asiatique. Comme la majorité des clients sont Chinois, la crise en Asie a eu des répercussions directes sur l’économie de Macao.
L’hotel Venetian Macao possède une réplique de la place Saint-Marc avec un plafond artificiel.
Photo: GuoZhongHua / Shutterstock.com

Une architecture hyperbolique

Hong Kong, Zhuhai et Macao seront reliées par ce qui sera le plus long pont du monde – quelque 30 kilomètres de route sur trois voies. Pour garantir son maintien, deux îles artificielles sont nécessaires. Le chantier a débuté en 2009 et le pont devrait être terminé fin 2016.

Mais la course au luxe n’est pas près de s’arrêter. La preuve avec l’ouverture de l’hôtel The 13, prévue en septembre 2016. Imaginé par le milliardaire Stephen Hung, ce palace, inspiré du Château de Versailles, se présente comme l’hôtel le plus cher du monde. Les chiffres donnent le vertige. Pour passer une nuit au 13, il faudra débourser 100 000 dollars. Presque une bagatelle lorsque l’on sait qu’une suite pourra coûter jusqu’à… 7 millions de dollars ! Pour ce prix, le client bénéficie d’un service haut de gamme : majordome 24 heures sur 24, restaurant étoilé au cœur de l’hôtel… Cerise sur le gâteau : tous les transports se feront en Rolls Royce Phantom, de couleur rouge, la couleur de l’hôtel. Pour l’occasion, Stephen Hung a acheté une flotte de 30 véhicules, dont deux avec des finitions en or et incrustation de diamants, pour un coût total de 20 millions de dollars. L’ambition est de créer « l’une des marques de luxe leader dans le monde », selon Stephen Hung.
Macao est l’une des villes avec la plus forte densité de population du monde.
Photo: Eddy Galeotti / Shutterstock.com
Et ce n’est pas fini… Karl Lagerfeld et Donatella Versace se lancent aussi dans l’aventure. Le grand couturier allemand a en effet choisi Macao pour installer son premier hôtel. Livraison prévue en 2017. Après Dubai et l’Australie, c’est aussi dans la ville chinoise qu’ouvrira le troisième Palazzo Versace.
Tournée vers le futur, Macao laisse cependant une belle place à son passé de colonie portugaise. Pendant plus de 400 ans, jusqu’en 1999, cette péninsule du sud de la Chine appartenait au Portugal. C’est aujourd’hui un mélange entre ces deux nations. Le centre historique de Macao est classé patrimoine de l’humanité par l’Unesco. On trouve de nombreuses traces portugaises dans la ville chinoise : vestiges de forteresses, maisons coloniales habillées d’azulejos, églises baroques São Lourenço et Santo Agostinho. À ne pas manquer, la jolie place du Largo do senado, qui est la zone la plus ancienne du centre. Les ruines de l’église de São Paolo constituent l’âme de Macao, et c’est le monument le plus photographié de la ville. Suite à trois incendies, ne reste que sa façade baroque en granit et son escalier de 68 marches. Mais les ruines de ce qui fut le temple chrétien le plus somptueux d’Asie s’intègrent sans complexe dans la ville du luxe et de l’exagération.

Articles connexes

La ‘A-list’ de New York

New York ne cesse de se réinventer. Si vous y aller cet hiver nous ne pouvons rien faire contre le...

Pantelleria, le belvédère sicilien de l’Afrique

Île volcanique à cheval entre l’Italie et l’Afrique, Pantelleria est la perle noire de la Méditerranée. Ses piscines thermales et...

San Francisco est un nom de cocktail

Chaque quartier a une essence propre qui le rend unique, un goût caractéristique, des couleurs…qui n'ont de sens qu'une fois...

Dans la jungle urbaine de Madagascar

Avec ses allées de baobabs et ses lémuriens, Madagascar semble être une île venue d’ailleurs. Sa capitale, Antananarivo, ouvre quant...