>>>Des achats «made in Baléares»

Des achats «made in Baléares»

En plus des paysages, qui resteront gravés sur nos rétines, on peut rapporter des îles Baléares des sandales avarcas, des céramiques et des souvenirs élaborés dans un endroit du monde où l’artisanat et la culture ne font qu’un.
L

eur simplicité et leur diversité reflètent le style et le confort qui caractérisent l’image et la personnalité de l’île ». C’est ainsi que Mibo Cosits décrit les célèbres avarcas ou minorquines, le produit artisanal emblématique des îles Baléares. Située à Es Migjorn Gran, une commune de Minorque, cette entreprise a derrière elle une longue expérience dans la fabrication de chaussures. Elle se consacre presque exclusivement à la fabrication d’avarcas, la chaussure traditionnelle de Minorque. C’est aussi le cas de Ria Menorca, dans la ville de Ferreries, qui peut se targuer de plus de 60 ans d’histoire dans le secteur et présente 300 modèles par saison. Ou encore Avarca Pons, installée dans la Ciutadella. Ces chausseurs se distinguent « par l’association de techniques artisanales et de techniques innovantes».

Cette sandale, portée à l’origine par les modestes paysans, chausse désormais les pieds des princesses et des célébrités. Elle est l’un des produits les plus vendus sur les îles. Ce n’est pas le seul puisque l’artisanat de verre, de la céramique, des broderies, du cuir, et de l’argent est également florissant. L’artisanat et les activités traditionnelles des Baléares font partie du patrimoine culturel. C’est pourquoi Turismo de las Islas Baleares propose quatre routes qui invitent à découvrir les métiers rattachés à son histoire.

Pons abarca workshop
Les véritables avarcas portent l’étiquette « Avarca de Menorca ».
Photo: Abarca Pons

Marchés artisanaux

Les marchés artisanaux sont très présents sur les îles. Sur Ibiza, l’enceinte fortifiée de Dalt Vila, inscrite patrimoine de l’humanité par l’Unesco en 1999, en accueille plusieurs en été. À La Mola, sur Formentera, hormis la vente d’artisanat, on trouve des ateliers avec des artisans œuvrant sur place.

Si Minorque est centrée sur les avarcas, Majorque offre une promenade chez les artisans potiers qui travaillent l’argile. Ils sont les héritiers directs de la culture populaire méditerranéenne, riche en céramique, carrelage décoré et tuiles. Cette technique peut s’apprécier notamment à Marratxí, la terre de l’argile. En plus des marchés artisanaux, elle accueille le musée de l’argile, installé dans un moulin. La pierre est un autre élément très travaillé à Majorque, en particulier dans la Sierra de Tramuntana, où l’on peut admirer des terrasses en pierre sèche (pedra en sec), fabriquée selon une technique de construction qui utilise des pierres et ce, pratiquement sans ciment.

 

Le travail du verre est également une tradition sur l’île. L’entreprise familiale Lafiore en offre une belle illustration. « Nos pièces sont prisées pour leur grande valeur ornementale. Le secret réside dans la maîtrise de l’art du verre soufflé, qui doit être un travail artistique, avec des matières premières haut de gamme et des créations au design novateur et contemporain », explique son directeur, Miguel Tortella. Sur le chemin d’Algaida, sur la route de Manacor, vous pouvez également visiter le musée du verre Gordiola, dont l’aspect extérieur rappelle celui d’un château. Il abrite des pièces artistiques provenant des anciens fours.

Blown-glass craftsmanship
Lafiore reste fidèle aux méthodes de travail utilisées il y a plus de 2000 ans, et le verre est moulé avant qu’il ne refroidisse.
Photo: Lafiore

Un souvenir gastronomique

Le fromage de Mahón, sur Minorque, et les ensaimadas de Majorque, sont deux produits du terroir insulaire. Vous pourrez goûter le premier, fort de son appellation d’origine contrôlée, au Mercat des Claustre. Mais le Horno Santo Cristo, ouvert en 1910 à Palma, reste un lieu emblématique pour acheter la fameuse pâtisserie majorquine.

La troisième route nous conduit à Ibiza, où l’argile joue un rôle primordial. On y trouve des céramiques artisanales décorées d’engobes et de sgraffites ­­­­: assiettes, vases, lampes, masques et bijouterie fantaisie.

Le cuir est également très représenté sur l’île, notamment grâce aux hippies, qui en ont fait l’un de leurs modes de subsistance à leur arrivée dans les années 1960. C’est à cette époque que les marchés virent le jour. Créé il y a 30 ans, le marché de Las Dalias est le plus connu. Ouvert tous les samedis, il vend des articles dans le pur style d’Ibiza, la mode Adlib, mais aussi des bijoux fantaisie, des chaussures artisanales et des antiquités. L’ambiance y est détendue et on peut y boire des jus de fruits naturels, déguster de la cuisine fusion ou prendre un thé dans une jaima bereber.

Mercadillo Hippy Market Punta Arabí, Ibiza
Le Hippy Market Punta Arabí ouvre tous les mercredis (d’avril à octobre).
Photo: Artesia Wells / Shutterstock.com

Avec plus de 500 artisans, le Hippy Market Punta Arabí est également l’endroit idéal pour se procurer des vêtements, des chaussures, des sacs et des ceintures. Sans oublier les bières (artisanales bien sûr) comme celles vendues par Oscar, garanties « sans additifs, non filtrée et aux cinq saveurs ». Le flamenco, le rock des années 1970, la musique électronique et l’afro-reggae, entre autres fusions, composent la bande sonore du plus grand et plus ancien marché d’Ibiza.

 

À Formentera, on trouve des pulls en laine faits main par des paysannes de la région ou des bijoux. Certains d’entre eux sont fabriqués avec du fer ou du bois recyclé, lavé par la mer. Les outils utilisés pour leur fabrication peuvent être admirés au musée d’ethnographie du centre Sant Francesc Xavier.

Les artisans des Baléares sont polyvalents et reconnus dans le monde entier. Leurs œuvres, faites à la main, sont le fruit d’une tradition transmise de génération en génération. Ces métiers liés à la terre, ces routes d’une grande beauté vous permettront de vous arrêter sur chaque détail et de mieux comprendre ces îles à travers leurs produits. Il est impossible de revenir sans rapporter un souvenir dans sa valise.

Articles connexes

Minorque ou le retour à un rythme lent

Bien-être physique et mental, escapades détox pour sortir de la routine et échapper au bruit… L’île de Minorque mise sur...

Baléares : des vins de soleil et d’eau

Ils ne sont ni de Rioja ni de Ribera, et ce n’est pas nécessaire. Les vins des Baléares mélangent Histoire...

À Ibiza et à Formentera, pédalez contre les clichés

En plus d’offrir des fêtes et des criques de rêve dignes d’Instagram, Ibiza et Formentera sont des destinations idéales pour...

Formentera : un éden ouvert toute l’année

"Bienvenue au paradis !", indique le slogan de Ses Illetes. Et il peut s’en vanter. La plage la plus célèbre...