>>>Le chemin le plus dangereux du monde

Le chemin le plus dangereux du monde

Construit sur les parois des Gorges de Gaitanes, puis abandonné, le Caminito del Rey est devenu une légende à laquelle vous pouvez maintenant accéder.
Un sentier dont la largeur ne parvient pas à un mètre sur une gorge naturelle à trois cents mètres de hauteur. C’est le Caminito del Rey et le lieu où l’on retrouve les Gorges de Gaitanes, dans la province de Malaga, en Espagne. Le responsable de ce scénario unique est la rivière Guadalhorce qui, avec l’inexorable passage du temps, a découpé la pierre de la Sierra de Huma, en formant grottes et cavités jusqu’à donner une forme fantaisiste. Ce chemin, connu sous le nom de “le chemin plus dangereux du monde”, commence dans la ville malagueña d’Ardales, traverse Antequera, et termine à El Chorro, l’une des enclaves naturelles les plus en vogue pour les amis de la nature, en particulier ce qui pratiquent l’escalade.

Un chantier vertigineux

Plus de cinq millions d'euros ont été investis dans les travaux de réhabilitation du chemin et de la zone des gorges. La réparation a été menée surtout par des alpinistes, des grimpeurs et des spéléologues expérimentés qui travaillaient accrochés à la paroi des gorges pour fixer les ancrages à la roche.

Le sentier, construit entre 1901 et 1905, a servi d’accès entre deux chutes d’eau, Gaitanejo et Chorro, afin de permettre le passage des travailleurs de maintenance et la surveillance de ces derniers. En 1921, et à l’occasion de l’inauguration du barrage du Conde del Guadalhorce, Alfonso XIII a parcouru ce sentier, d’où son nom actuel.
Le temps et le manque d’entretien l’ont rendu presque impraticable : zones sans rambardes, trous dans l’étroit pavement et tronçons glissants en raison de l’eau des tuyauteries cassées. Le parcourir était très dangereux et, précisément pour cela, des randonneurs du monde entier souhaitaient le traverser. C’est ainsi qu’a commencé la légende du Caminito del Rey, qui commença à se teindre de noir lorsqu’entre 1999 et 2000, plusieurs accidents mortels se sont produits. Le gouvernement local s’est empressé de fermer les accès et d’imposer de lourdes amendes à quiconque tentait de le parcourir. Mais cela n’a fait qu’accroître sa réputation parmi les accrocs à l’adrénaline. Une via ferrata encore plus complexe a été ouverte, qui a converti ce chemin à haut risque en un lieu de culte pour les amateurs de sports extrêmes.
Ne ne vous recommanderions pas une promenade sur le Caminito del Rey dans de telles conditions. En revanche, nous vous proposons de le faire en toute sécurité, et sans passer à coté des vues vertigineuses. Après de nombreuses contingences politiques et administratives, le Caminito a été rénové et vous pouvez maintenant le parcourir sans y risquer votre vie. Cela n’en reste pas moins une expérience incroyable : en plus de parcourir ses passerelles, vous devrez également traverser un pont suspendu à 105 mètres de haut. L’actuel Caminito del Rey s’étend sur 7,7 kilomètres et le temps nécessaire pour le parcourir est estimé entre 4 et 5 heures.

Articles connexes

La gastronomie brille sur la Costa del Sol

Les trois nouvelles étoiles accordées par le Guide Michelin 2016 à plusieurs restaurant de la Costa del Sol illustrent la...

« La terre ferme n’est qu’une zone de passage »

Il n’est pas disposé à vivre loin des océans. Il cherche à « découvrir de nouvelles mers » et « les cultures qui...

Le “sakura” colore le Japon

Avec l'arrivée du printemps, le Japon se transforme en un énorme nuage rose. À force de les regarder, on dirait...

Lalibela : la Jérusalem éthiopienne

Au cœur des montagnes de Lasta se trouve la cité monastique de Lalibela, dont les temples ont été sculptés dans...