>>>Traversez en train le pont de la rivière Kwai

Traversez en train le pont de la rivière Kwai

Le célèbre film de David Lean a rendu universel le pont de Thaïlande à l'origine la plus tragique.
Un frisson vous parcourra lorsque vous apprendrez l’histoire dramatique du pont construit sur la rivière Kwai. Le film de David Lean “Le pont de la rivière Kwai” (1957) a placé ce lieu tragique dans l’imaginaire collectif. Mais ce qui s’est produit dans ce petit village thaïlandais de Kachanaburi n’est pas une fiction. Le train qui le traverse est connu comme ‘”e chemin de fer de la mort”.
Le chemin de fer rejoint les villes de Ban Pong et de Nam Tok

La bande sonore du voyage

Durant la visite, il est impossible de ne pas siffler la "Marche du colonel Bogey", incluse dans la bande sonore du film "Le pont de la rivière Kwai". C'est la mélodie militaire britannique que les prisonniers sifflaient dans le film en route pour le camp de concentration.

Plus de 100000 personnes y ont perdu la vie durant les dix-huit mois de la construction de la ligne de chemin de fer entre la Thaïlande et la Birmanie, aujourd’hui Myanmar, pendant la Seconde Guerre mondiale. L’armée japonaise a utilisé 60000 prisonniers de guerre et 180000 travailleurs asiatiques pour construire 415 kilomètres de voies avec l’objectif de transporter des armes de Bangkok à Yangon en passant par la forêt. Les conditions de travail et du camp de concentration étaient inhumaines : ils travaillaient en équipes sur plus de 16 heures et ne recevaient guère de repas. La mortalité élevée des travailleurs a forgé la légende noire du “chemin de fer de la mort”.
Le pont original en bois a été bombardé par les alliés. Après la guerre, il a été partiellement reconstruit. Aujourd’hui, seuls 130 kilomètres sont opérationnels entre les villes thaïlandaises de Ban Pong et Nam Tok. En plus de l’histoire derrière ces voies, le paysage de forêt qui entoure le voyage en train est quelque peu effrayant. À deux kilomètres de Kachanaburi, la gare la plus proche du pont sur la rivière Kwai, on retrouve les cascades de Sai York Noi.
Le Cimetière de Guerre de Kanchanaburi, un hommage aux soldats

"Un long voyage"

"Le pont sur la rivière Kwai" n'est pas le seul film basé sur la construction de la ligne Thaïlande-Birmanie. En 2013, Colin Firth et Nicole Kidman jouaient dans "Un long voyage", l'histoire de l'un des soldats capturés ayant travaillé dans les travaux du "Chemin de fer de la mort".

Les musées construits à Kachanaburi en hommage aux décédés permettent de mieux connaître cette histoire. Le Musée du chemin de fer de la mort relate les événements pendant les travaux de construction et le Musée de guerre JEATH reconstruit les vies de ceux qui y ont travaillé. Le nom de ce musée est l’acronyme en anglais des nationalités des prisonniers de guerre : “japonais”, “anglais”, “australien”, “thaï” et “hollandais”. La visite des cimetières des soldats alliés est passionnante, en particulier lorsque l’on se rend compte de la jeunesse de ceux qui y ont perdu la vie.
Le parc Erawan, à 65 kilomètres, connu pour ses cascades
En dépit de la tragédie qui l’entoure, c’est une région de grande beauté. À 65 kilomètres, on retrouve le Parc National d’Erawan, avec les cascades les plus impressionnantes de Thaïlande. Beauté qui contraste avec la laideur de la guerre.

Articles connexes

Quelqu’un a diné dans le nid du coucou

Ou plutôt, d'un oiseau tropical…parce que nous vous proposons de manger suspendu à un arbre, en pleine forêt thaïlandaise. Prêt...

À la recherche du temple tranquille

À Bangkok, la ville ne se repose qu'à l'intérieur de ses sanctuaires, où les moines se lèvent la nuit pour...

La dernière plage déserte

L'île paradisiaque de Phi Phi Leh ressemble au décor d'un film, mais elle est bien réelle : il est possible...