>>>Cervantès, l’homme le plus désiré d’Espagne

Cervantès, l’homme le plus désiré d’Espagne

Cela fait 400 ans que Miguel de Cervantès est mort. Il a laissé son empreinte dans la région de Castille-La Manche, mais Madrid, Séville et Barcelone n’ont jamais cessé de revendiquer son héritage.
C
ervantès est vivant. Preuve en est, il a un compte Twitter : @Cervantes_Vive. Une manière de rendre hommage à l’écrivain espagnol le plus connu de tous les temps à l’occasion du quatrième centenaire de sa mort. « Celui que voici, avec ce visage aquilin, les cheveux châtains, front lisse et dégagé, la gaieté dans les yeux et le nez busqué, quoique de bonnes proportions ». Ainsi se décrit-il dans le prologue de ses Nouvelles exemplaires, par le biais de ce qui ressemble furieusement à un autoportrait.
Le musée Casa Natal de Cervantès a élaboré un itinéraire théâtralisé reposant sur les péripéties de Don Quichotte ; elle sera disponible à l’été 2016.

La littérature a un quartier à Madrid

Le Barrio de las Letras (Quartier des Lettres) fut le foyer et le lieu de réunion des plus éminents auteurs du Siècle d’or espagnol.Cervantès vécut et mourut au nº 2 de la rue qui porte aujourd’hui son nom. Il résida également au nº 18 de la calle Huertas, bâtiment qui abrite de nos jours le célèbre restaurant Casa Alberto.

Miguel de Cervantès Saavedra était bègue. S’exprimant mieux du bout de sa plume, il écrivit le livre le plus traduit après la Bible.N’oublions pas que L’ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manchepeut être lu dans plus de 140 langues !
S’il est né à Alcalá de Henares (Madrid, Espagne) en 1547, l’Alcazar de San Juan (dans la ville de Ciudad Real) prétend que l’auteur du Quichotte aurait vu le jour entre ses murs. Le musée Casa Natal de Cervantès, situé dans le vieux centre d’Alcalá, possède la deuxième édition en castillan de Don Quichotte, imprimée en 1605. Il existe un train de Cervantès qui part de la gare d’Atocha (Madrid). Sa destination est Alcalá et on peut y respirer une atmosphère cervantes que tout au long du trajet, car des acteurs vêtus à la mode du XVIIe siècle jouent des fragments de ses œuvres. La mairie a conçu un programme d’activités (expositions, concerts, théâtre, danse et cinéma) pour commémorer le IVe centenaire de la mort de l’écrivain. Son objectif est de mieux faire connaître Cervantès, auteur de plus de 30 ouvrages, qui mérite d’être connu au-delà de son fameux hidalgo à la« complexion robuste, maigre de corps, sec de visage » qui lui valut une réputation universelle et parvint quasiment à l’éclipser.
Cervantès a écrit son roman Voyage du Parnasse dans le bâtiment qu’occupe aujourd’hui le restaurant Casa Alberto.
« Dans un village de la Manche dont je ne saurais me rappeler le nom… » est la phrase la plus reprise de la littérature espagnole. Et plusieurs villages de la Manche se disputent cet honneur. Villanueva de los Infantes (Ciudad Real) est celui qui réunit le plus d’arguments en sa faveur. C’est du moins ce que les chercheurs qui analysèrent pendant dix ans les chemins et la période historique du Quichotte affirment. Mais il pourrait également s’agir d’Argamasilla de Alba. Que le narrateur ait souhaité ne pas s’en souvenir aurait du sens, car c’est là qu’il aurait été emprisonné dans la grotte de Medrano, accusé d’avoir réalisé des perceptions d’impôts hors de sa juridiction.
On trouve une reproduction des fonts baptismaux du dramaturge dans le Centre d’interprétation d’Alcalá de Henares.
Don Quichotte parcourt les routes de la Manche en compagnie de son fidèle écuyer Sancho Panza.Il existe néanmoins une controverse sur les villages traversés, car le check-in de Foursquare n’existait pas au XVIIe siècle !Une route touristique officielle de Don Quichotte, distinguée par le label des « Itinéraires culturels européens », a cependant été créée. Passant par plus de 148 communes sur 2000 km, elle démarre à Tolède, capitale de la région Castille-La Manche. Les moulins à vent que l’hidalgo prenait pour des géants se trouvent, quant à eux, à Campo de Criptana (Ciudad Real).
Les héros voient pour la première fois la mer à Barcelone depuis la porte d’un rempart, alors qu’ils arrivent au terme de leur aventure. La Facultad de Náutica (École de la Marine marchande)se dresse aujourd’hui à sa place. Cervantès visita la ville au moins une fois et logea au numéro 2 du Paseo de Colón. La cité lui rend hommage au Liceo de Barcelona, le 20 août, avec la première de L’homme de la Manche, une comédie musicale moderne, « une version tout à fait inédite », selon les organisateurs. Le 6 octobre, l’œuvre sera jouée au Nuevo Teatro Alcalá de Madrid où elle restera à l’affiche pendant toute la saison.
Avant de publier Don Quichotte, Cervantès vécut en Andalousie pendant dix ans. Il assura la perception des impôts pour les galères de Philippe II. Il fut excommunié, accusé de prévarication et emprisonné dans la prison royale de Séville. C’est là qu’il commença à plancher sur ce qui deviendrait son œuvre phare, comme il le souligne dans le prologue de la première partie : « Il pouvait s’engendrer dans une prison, où toute incommodité a son siège. » Il avait presque 58 ans quand Don Quichotte vit le jour. Cette publication fut une surprise, car cela faisait 20 ans qu’il n’avait plus rien publié. Le succès fut immédiat et Don Quichotte devint plus qu’un personnage. Le poète et critique littéraire espagnol Dámaso Alonso affirme ainsi qu’« Il est l’Espagne ».

Articles connexes

Histoire de deux villes

Voilà juste un caprice. “Insolente et idéale” dit Almodovar. Elle est parfois cosmopolite et se laisse parfois mener par la...

Formentera : un éden ouvert toute l’année

"Bienvenue au paradis !", indique le slogan de Ses Illetes. Et il peut s’en vanter. La plage la plus célèbre...

Serra de Tramuntana, inspiration depuis les hauteurs

Quand on pense à Majorque, on pense à ses plages… Mais Majorque, c'est bien plus que cela. En effet, la...

La gastronomie brille sur la Costa del Sol

Les trois nouvelles étoiles accordées par le Guide Michelin 2016 à plusieurs restaurant de la Costa del Sol illustrent la...