>>>Au royaume des oliviers

Au royaume des oliviers

Tous les chemins ne mènent pas à Rome… Pour découvrir l’Italie hors des sentiers battus, rendez-vous dans la région des Pouilles. Au menu, de l’histoire, de la gastronomie et des plages…
ituées au sud du sud de l’Italie, dans le « talon de la botte », les Pouilles sont une terre de contraste subdivisée en six provinces, qui cultivent chacune leur personnalité : Bari, Barletta-Andria-Trani, Brindisi, Foggia, Lecce et Tarente.
Ici, ce qui frappe d’abord, ce sont tous ces oliviers à perte de vue : en effet, les Pouilles sont peuplées par une soixantaine de millions d’oliviers, dont certains sont millénaires… La légende raconte qu’ils ont été plantés par des femmes au temps des croisades. Abandonnées par leurs époux partis en mer, elles tombaient dans les bras des croisés. À chaque infidélité commise, leur pénitence était de planter un olivier. Ces arbres tordus et noueux font aujourd’hui partie intégrante du paysage. Les Pouilles, en italien Puglia, viennent du latin apluvia, qui signifie littéralement « terre sans pluie ». Une terre sèche, donc, mais baignée par la mer : Adriatique à l’Est, et Ionienne à l’Ouest. Cerise sur le gâteau, elle offre plus de 800 km de côtes.
La ville blanche d’Ostuni est l’unique cité de la vallée d’Itria qui donne sur la mer.
De par leur situation géographique au cœur de la Méditerranée, les Pouilles ont été un point de passage entre l’Occident et l’Orient. Au fil des siècles, elles furent sujettes à de nombreuses invasions, qui ont laissé leur empreinte dans toute la région.
La ville d’Acaya, dans la province de Lecce, laisse à voir un magnifique château fortifié construit à la demande de Charles Quint. Cette fraternité italo-espagnole apparaît aujourd’hui dans les couleurs de l’équipe de football de la ville, jaune et rouge, comme le drapeau espagnol.
Bari est la ville la plus peuplée des Pouilles.
Surnommée « la Florence du Sud », la ville de Lecce est considérée comme la capitale de l’art baroque. À la croisée des influences artistiques, la place Sant’Oronzo réunit en un même endroit plusieurs styles : romain, baroque… Un lieu qui résume à lui seul l’héritage culturel éclectique que l’on trouve dans les Pouilles.
Dans la région des Pouilles, les orecchiette sont en général préparées avec des légumes ou accompagnés de tomates et de fromage frais.
Photo: Viaggiare in Puglia. ©Carlos Solito
La région des Pouilles comporte plusieurs autres sites possédant un patrimoine historique et artistique des plus intéressants. Du Gargano, à l’extrémité nord, jusqu’à Salento vers le Sud, on trouve des nombreux trésors archéologiques, des vestiges romans, des constructions baroques…
Les Pouilles vouent également un culte pour l’artisanat : papier mâché à Lecce, céramique dans la province de Tarento, fer forgé dans la région du Salento…
Dans les Pouilles, la roche calcaire a façonné le paysage architectural et certaines villes rappellent parfois la Grèce, à l’image des « villages blancs » de la vallée d’Itria, comme Ostuni et Locorotondo. Alberobello est réputée pour être la capitale des trulli, des bâtisses construites en pierre calcaire, et surmontées d’un toit pointu en ardoise.
Bari est la capitale de la province qui porte son nom. Dans son centre historique, on trouve d’élégants édifices et des petits ateliers d’artisanat. Bari, c’est aussi un bon point de départ pour partir explorer les villages de la côte, baignés par l’Adriatique. Au menu, des eaux cristallines, du sable fin et des falaises. Envie d’un magnifique paysage de carte postale ? Rendez-vous dans le Salento ou sur la côte ionienne, vous ne serez pas déçu !

Articles connexes

Là où Pékin cache son art

La vie culturelle bouillonne dans les quartiers de 798 Art District et Caochangdi, deux zones définissant les tendances artistiques de...

Magie à La Havane

Nous ne savons pas si ce sont ses murs aux couleurs vives ou le rythme frénétique de sa rumba, mais...

Les dragons verts de Ljubljana

La ville austro-hongroise, capitale de la Slovénie, est la Capitale Verte européenne 2016. En un temps record, elle est passée...

Londres, une ville à la couleur spéciale

Et ce n'est pas précisément le gris… Prenez votre parapluie (mieux vaut être prudent) et bien que la journée s'annonce...