>>>Amoureux du design, Jérusalem est votre ville
Photo: Dor Kedmi/ Jerusalem Design Week

Amoureux du design, Jérusalem est votre ville

Tel-Aviv n’est plus la seule destination "cool" d’Israël. Jérusalem lui fait maintenant concurrence grâce à des propositions artistiques audacieuses, des boutiques hôtels et des quartiers ultra-modernes.
A

lors que le lever du soleil illumine le mur des Lamentations, les fidèles glissent leurs prières entre les interstices. C’est une image habituelle à Jérusalem. Mais la ville joue aussi la carte de la modernité, avec des concerts improvisés dans la rue, des clubs en sous-sol où l’on peut déguster des bières artisanales, ou encore des gigantesques fresques de street art visibles à deux pas des quartiers ultra-orthodoxes. Aujourd’hui, un vent très contemporain souffle sur la ville !

Jérusalem ouvre ses murailles – réelles et imaginaires – à une nouvelle génération de jeunes créatifs. Un regard artistique tourné vers l’avenir qui peut s’appuyer sur les forces vives de l’une des meilleures écoles d’art dans le monde : l’Académie des arts et du design de Bezalel, qui réunit des artistes venus d’Israël et d’ailleurs. Grâce à cette synergie créative, plusieurs collectifs ont vu le jour, à l’image du Jerusalem Design Collective, un groupe de neuf designers locaux qui s’est établi dans le quartier de Talbiya. “Être designer à Jérusalem est une vraie déclaration. Il s’agit d’être différent et de penser différemment”, explique Daniel Nahmias, le fondateur du collectif.

Lobby de l’Hôtel Bezalel
Céramiques arméniennes faites main recouvrant les murs de l’Hôtel Bezalel.
Photo: Bezalel Hotel

Plein soleil sur la création

C’est cet été que le circuit artistique va connaître toute sa splendeur à l’occasion de la Semaine du Design de Jérusalem, qui a lieu du 7 au 14 juin, et où seront réunis 150 designers venus du monde entier. Au programme : des expositions, des projections de films, des conférences et des ateliers qui se dérouleront dans différents lieux de la ville, comme la Hansen House, le Bezeq Building, le Musée d’art islamique et aussi des espaces publics.

Ce vent de modernité a été accompagné par l’ouverture de boutiques hôtels destinés à recevoir les nouveaux visiteurs. L’Hôtel Bezalel, très proche de l’académie du même nom, rend hommage au design local de la ville. Situé dans un bâtiment historique rénové, au milieu de cours cachées et des petites synagogues du quartier de Nachlaot, il a été conçu par Michael Ankava et Uri Ben Dror, un duo d’architectes locaux. Dans les chambres, on peut admirer les créations du célèbre Jerusalem Print Workshop, un centre d’arts graphiques qui est devenu un véritable lieu de pèlerinage pour les artistes du monde entier.

Cette passion créative s’exprime notamment à travers les oeuvres de street art visibles dans la ville. Les stands d’artisanat et de cuisine orientale se mêlent aux cafés émergents, de nombreux graffitis colorent les ruelles étroites du marché Mahane Yehuda… Il y a aussi l’ancienne gare, qui s’est transformée en lieu festif et culturel. Avec la gentrification, le quartier Hutzot Hayotzer, situé entre la Tour de David et le quartier de Mamilla, abrite des galeries d’art et des boutiques artisanales spécialisées dans le cuir, les bijoux et la céramique.

Yoel Moshel Salomon
Contrairement à la Vieille Ville qui est bien délimitée, les nouveaux spots se développent dans différents lieux très variés de Jérusalem.

Les murs de la Vieille Ville contemplent, impassibles, l’avancée futuriste de Jérusalem. Dans les prochains mois, l’ancien planétarium va devenir un musée dédié à Albert Einstein et la nouvelle Bibliothèque nationale d’Israël, signée par la prestigieuse agence d’architecture suisse Herzog & de Meuron, verra le jour en 2020. En attendant, pour avoir un superbe point de vue sur la ville, l’Hospice autrichien demeure un classique incontournable.

Vues de la nouvelle Bibliothèque nationale d’Israël à Jérusalem
L’architecture de la nouvelle Bibliothèque nationale reprend la tradition des grandes bibliothèques, avec les livres situés au centre.
Photo: Herzog & de Meuro

Ran Wolf, le directeur de la Semaine du Design de Jérusalem, donne son point de vue sur ce changement : “Nous y voyons la création d’un design innovant et inspirant, et je crois que c’est parce que la complexité génère de la créativité.” Le Jérusalem contemporain dépasse ainsi les frontières et le design a, plus que jamais, le pouvoir de connecter les cultures entre elles.

Articles connexes

Jérusalem : un bazar de bières artisanales et autres surprises nocturnes

Tel-Aviv a la réputation d’être fêtarde, mais Jérusalem cultive sa différence. Ici, on fait la part belle aux soirées musicales...

Jérusalem autrement

Explorez d’autres quartiers, goûtez à la cuisine locale sur le marché, découvrez la vie nocturne… Après la visite de la...

La fièvre verte est contagieuse

Saint-Patrick, le patron de l'Irlande, est né en Écosse. C'est pourquoi il ne serait pas dérangé par le fait que...

Oslo : quelques bons plans accessibles dans la ville la plus chère

Oslo, qui réapparaît sans cesse sur la liste des capitales européennes les plus chères, renferme pourtant une âme généreuse et...